Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

14 juin 2019

Camille Lalancette - clalancette@lexismedia.ca

La SAAT promet un deuxième bal en blanc pour l’autisme

SAAT_bal_autisme

©Jean-François Vachon

Face au succès rencontré par la première édition, en avril, la SAAT souhaite répéter l’expérience de son Bal en blanc.

La Société de l’autisme de l’Abitibi-Témiscamingue (SAAT) a amassé 15 000 $ avec son Bal en blanc, le 27 avril. À la suite de ce dénouement favorable, l’organisme veut reproduire cette activité de financement dans de meilleures conditions.

«On avait un système de son comparable à celui d’Osisko en lumière, mais à l’intérieur. On veut le refaire, mais dans un endroit plus différent pour permettre une qualité sonore différente. On vise peut-être un aréna ou un grand espace sans tapis», souligne le directeur général de la SAAT, Tommy Bédard.

«La présidente du conseil d’administration, qui est autiste, nous a dit que c’est une activité sensorielle incroyable, mais pas pour les oreilles. Donc, on ressentait la musique par le corps», explique-t-il.

Objectif atteignable

La SAAT espère atteindre son objectif de 600 personnes pour le prochain bal en blanc. «On a quand même rejoint 400 personnes pour un premier événement de cette ampleur en Abitibi-Témiscamingue. On s’est dit que l’objectif raté, c’est peut-être parce que notre artiste invité qui venait des États-Unis a annulé deux jours avant», spécifie M. Bédard.

«Tous ceux qui se sont présentés ont adoré. Personne n’a émis de commentaire négatif sur l’événement, souligne-t-il. L’effet wow qu’on a eu cette année va attirer d’autres personnes. Et encore plus», confie le directeur général de la SAAT.

Bilan positif

L’organisme, qui a déposé son rapport annuel le 11 juin lors de son assemblée générale annuelle, considère avoir vécu une année très satisfaisante. «Notre année est très satisfaisante, se réjouit Tommy Bédard. On a surtout été portés à faire de la représentation pour nos membres que d’activités. On a aussi misé sur l’accompagnement, tout en réalisant un exercice financier impeccable.»

Pour la prochaine année, la SAAT espère augmenter le nombre d’activités proposées à ses membres et accroître la portée de ses activités de financement.

Commentaires

17 juin 2019

Louise Gagnon

Je suis impressionnée!

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média