Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 juin 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Québec veut restaurer une soixantaine de sites miniers abandonnés

Jonatan Julien

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le ministre Jonatan Julien était à Val-d’Or, le 27 juin dernier, pour présenter aux médias la nouvelle planification prévue pour la restauration des sites miniers abandonnés au Québec.

Le gouvernement du Québec est prêt à mettre les bouchées doubles pour la restauration d’une soixantaine de sites miniers abandonnés dans la province. Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien, a dévoilé le nouveau plan prévu pour 2019-2020, le 27 juin dernier, dont les investissements sont estimés à 21 M $.

Le 31 mars dernier, le Québec comptait 221 sites d’exploitations minières abandonnés. Sur ce nombre, 139 sont déjà restaurés, 37 sites sont en processus de caractérisation, 25 doivent être sécurisés et 20 sont à restaurer. 

«Nous croyons que la restauration des sites miniers abandonnés représente une priorité environnementale qui se doit d’être bien planifiée, indique le ministre. Notre plan a été revu pour obtenir des résultats concrets et ajusté selon les délais survenus au cours des dernières années.» 

Cette année, 33 sites, dont 12 en Abitibi-Témiscamingue, devraient être caractérisés, pour permettre au ministère de mieux connaître les enjeux et les besoins de chaque endroit. 

Publicité

Défiler pour continuer

Huit étapes 

La première étape de cette nouvelle planification, et la plus importante selon le ministre Jonatan Julien, c’est la caractérisation. 

«C’est impératif pour nous d’acquérir davantage de connaissances sur l’ensemble des terrains en procèdent à la caractérisation des sites dont nous ne disposons pas beaucoup d’informations, explique le ministre. Cette année, 33 sites débuteront cette étape. C’est elle qui permet de faire une analyse préliminaire pour voir l’envergure des travaux à réaliser.» 

En tout, le processus de restauration d’un site minier abandonné comporte huit étapes: la caractérisation, la conception de scénarios de restauration, la validation par des experts externes, l’élaboration du plan de restauration, l’obtention des autorisations pour les travaux, l’élaboration des plans et devis pour la construction, la réalisation des travaux de restauration et le suivi post-restauration. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média