Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

04 juillet 2019

Camille Lalancette - clalancette@lexismedia.ca

Rugby: une ligue à la recherche de joueuses

CL-Rugby

©Camille Lalancette - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

L’équipe masculine dénombre une quinzaine d’inscrits tandis que l’équipe féminine a du mal à recruter des joueuses.

Le club de rugby des Ruckbees de Rouyn-Noranda a mis en place son volet de rugby féminin cet été. La ligue éprouve des difficultés à recruter des joueuses pour compléter son équipe féminine senior pour les filles de 16 ans et plus. 

Présidente et entraîneuse du club, Marie-Hélène Basque précise que, les deux dernières années, le club était mixte. «Cette année, on a décidé d’ouvrir un volet féminin pour essayer de séparer les deux afin que ce soit plus pertinent et efficace pour tout le monde», explique-t-elle. 

«C’est d’aller chercher les gens qui, présentement, n’ont pas trouvé ce qui leur ressemble dans l’offre sportive à Rouyn-Noranda et qui ne savent pas nécessairement que, nous, on est là», explique l’administrateur du développement sportif du club, Jacquelin Petit. 

«On a des filles jeunes, on a des mères. On a des filles qui font du patin artistique, c’est vraiment ouvert à tous!»  - Marie-Hélène Basque 

Un sport accessible à tous 

Mme Basque assure qu’il n’existe pas de profil type pour jouer au rugby. «C’est vraiment à la portée de tout le monde, dit-elle. On a des filles jeunes, on a des mères. On a des filles qui font du patin artistique, c’est vraiment ouvert à tous!» 

M. Petit rassure les intéressées en soulignant que les débutantes et les habituées n’ont pas beaucoup d’écart de performance. «Pour l’instant, on n’a pas de filles qui ont une extraordinaire expérience», affirme-t-il 

Mme Basque ajoute que les membres du club vont «toujours revenir aux bases avec les nouveaux, on va toujours les remettre à jour». 

CL-Rugby

©Camille Lalancette - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le vice-président du club Rouyn Rugby Ruckbees, Toby St-Amand, accompagné de la présidente et entraîneuse, Marie-Hélène Basque et de l’administrateur du développement sportif du club, Jacquelin Petit.

Briser les mythes 

«On veut briser le mythe que le rugby c’est un sport violent, que c’est un sport où il y a beaucoup de blessures, que c’est un sport où on va se faire mal», explique le vice-président du club, Toby St-Amand. Il ajoute qu’il s’agit d’un club de développement. 

L’entraîneuse remarque un intérêt sur les publications Facebook de la page, mais ne le constate pas sur le terrain. «Les gens ne viennent pas, il n’ose pas. Il y a une crainte du contact, je pense», s’avance-t-elle. 

«Ce n’est pas plus pire que le hockey. C’est toujours ça qui me vient comme comparatif», s’exclame-t-elle. 

Le club s’entraîne les lundis à 18h30 pour faire une heure de Touch Rugby mixte et à 19h30 pour pratiquer les techniques du rugby classique féminin au terrain de l’école Notre-Dame-de-Grâce. L'équipe masculine, qui compte 14 membres, se pratique les mercredis au terrain d’Évain aux mêmes heures.  

Le premier essai est gratuit. Le club Rouyn Rugby Ruckbees est une organisation sans but lucratif (OSBL) depuis 2017. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média