Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 juillet 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

La Timiskaming First Nation prend sa place au Lieu historique national

Wayne McKenzie

©William Nourry

Au terme de décennies de pourparlers, une entente est finalement survenue entre Ottawa et la Timiskaming First Nation (TFN). L’entente porte sur la cogestion et le changement de nom du Lieu historique national (LHN) qui troque «LHN Fort-Témiscamingue» pour LHN d’Obadjiwan-Fort-Témiscamingue.

La signature de l’entente a été dévoilée au LHN situé à Duhamel-Ouest le 5 juillet. «Il aura fallu beaucoup de temps et nous sommes fiers de finalement aborder ce nouveau chapitre de notre relation de longue date avec Obadjiwan», a déclaré le chef de la TFN, Wayne McKenzie.

Il a profité de l’occasion pour remercier les chefs et les Conseils de bande précédents, le personnel technique, le conseil d’Obadjiwan, et bien sûr les aînés qui ont persévéré dans ce dossier. «Chacun a maintenu le cap au cours des dernières décennies, a-t-il rappelé. Nous disons aussi megwetch à Parcs Canada qui a appuyé ce travail. Dans l’esprit de notre tradition d’amour, d’honneur et de générosité.»

50 % de la propriété en fiducie

Le Canada et Timiskaming First Nation seront partenaires dans le cadre de la conservation de l’histoire et de la culture importantes du lieu historique national d’Obadjiwan–Fort-Témiscamingue et feront connaître les histoires de cet endroit unique à la population canadienne et au reste du monde.

Grâce à cette entente, le gouvernement du Canada transférera 50 % de la propriété du lieu historique dans une fiducie afin de mieux représenter l’histoire autochtone. La copropriété contribuera à protéger l’histoire et la culture autochtones et permettra la participation directe de Timiskaming First Nation dans la gestion du lieu historique national. Grâce à la nouvelle entente et à la nouvelle appellation du site, le lieu témoignera dorénavant de manière plus significative des 6 500 ans d’utilisation et d’occupation des terres par les Autochtones à Obadjiwan et dans les environs du lac Témiscamingue.

«Il aura fallu beaucoup de temps et nous sommes fiers de finalement aborder ce nouveau chapitre de notre relation de longue date avec Obadjiwan» - Wayne McKenzie.

Collaboration soulignée

«L’Agence Parcs Canada se réjouit de continuer à travailler avec Timiskaming First Nation ainsi qu’avec d’autres communautés autochtones qui souhaitent mettre en valeur les contributions des cultures, traditions et coutumes autochtones à l’histoire du lieu historique national d’Obadjiwan–Fort-Témiscamingue» a souligné Hugues Michaud, directeur exécutif pour le Québec et Nunavut, Parcs Canada.

Pour la ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, Catherine McKenna, la signature de cette entente illustre clairement que le Canada travaille avec les Autochtones pour bâtir un réseau de lieux patrimoniaux nationaux. «Ces lieux honorent les contributions des peuples autochtones, leurs histoires, leurs cultures ainsi que leur relation particulière avec la nature. Nous célébrons aujourd’hui cette collaboration unique dans un esprit de réconciliation», a-t-elle renchéri.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média