Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

05 juillet 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

La Ville vise vert, mais rate la cible

Poubelle pleine de recyclage Rouyn-Noranda

©Photo L’Éclat/Le Citoyen –Archives/Thierry de Noncourt

Les poubelles débordent de matières facilement recyclables, souvent issues de la restauration.

La Ville de Rouyn-Noranda incite activement ses citoyens à participer aux efforts de recyclage à travers son programme Visez vert, mais elle n’offre que des poubelles dans ses rues et ses parcs.

Les poubelles du centre-ville et des parcs débordent de matières recyclables qui s’en iront directement à l’enfouissement parce que les passants n’ont pas d’autres options pour disposer de leurs rebus. Plusieurs plateaux sportifs ne disposent pas, non plus, de bacs de recyclage.  

Collaboration avec le GÉCO et réduction à la source 

Pourtant lors des événements culturels, des bacs de recyclage sont mis à la disposition des festivaliers qui les utilisent largement. Il faut mentionner que la Ville collabore avec le Groupe ÉcoCitoyens (GÉCO) à 11 endroits, où des bacs doubles ont été installés. Ces lieux ont été ciblés pour leur achalandage, comme le terrain de soccer synthétique, près de l’UQAT.  

Dans les plus petits parcs, la Ville incite les usagers à rapporter leurs rebus à la maison pour en disposer adéquatement.  

Pourtant, il est facile de constater qu’une grande partie des matières recyclables jetées est composée de contenants de boissons ou d’emballages de repas issus de la restauration.  

La mairesse de Rouyn-Noranda dit qu’elle est sensible à cet enjeu. «Ce que l’on vise c’est la réduction des déchets à la source. Par exemple, aux terrains de tennis, il n’y a pas de bouteilles d’eau en vente. Les terrains sont équipés de buvettes. C’est sûr et certain qu’il y a une réflexion et un travail qui se fait pour l’an prochain. C’est un dossier sur lequel on travaille activement», a déclaré Diane Dallaire.  

Poubelle parc Tremoy

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Thierry de Noncourt

Au parc Tremoy, où l’on peut profiter de la nature en ville, il y a peu d’options pour disposer des rebus.

Bac double ilot Géco

©photo Archives

Exemple de bacs double du GÉCO.

Commentaires

12 juillet 2019

DEnis Avoine

Il faudrait réviser la politique du centre de trie quand on s'ais qu'une remorque 2 essieu est considéré comme commercial donc pas accepter sans frais et qu'il s'uffit de soulever l'essieu pour en retirer deux roues pour se rendre conforme au sans frais et ce même dans la cour de réception aux yeux de l'administrateur C'est à ce demander si de telle condition ne contribue pas aux dépotoir sauvage ...........il faudra is viser vert.....

13 juillet 2019

Richard Pronovost

Que les gens prennent l'habitude de ramener leur déchet. Ils ont pû amener leur lunch jusque là. Ils peuvent les ramener chez-eux. Souvent ils sont venus en voiture. Quand à ceux qui sont à pied, ils habitent souvent tout près. Et tellement de monde se promène avec un sac à dos. Soyons responsable du début à la fin de nos déchets. Chez-nous on a les bacs pour ça. Conscientisons les consommateurs et usagés, merci.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média