Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

11 juillet 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Dominique Anglade prend le pouls de l'Abitibi

La candidate à la chefferie du PLQ dans la région pour quelques jours

Dominique Anglade

©Photo L'Éclat/Le Citoyen - Dominic Chamberland

Dominique Anglade est appuyée par l’ancien député d’Abitibi-Est Guy Bourgeois dans la course à la chefferie du Parti libéral du Québec.

Dominique Anglade n’aura pas tardé à venir faire son tour en Abitibi dans sa campagne à la chefferie du Parti libéral du Québec.

Une semaine et demie à peine après s’être lancée officiellement dans la course, elle se trouve chez nous pour une tournée de quatre ou cinq jours. Rencontrée à Val-d’Or, Mme Anglade prévoyait aussi s’arrêter à Malartic, Rouyn-Noranda et Amos au cours de la semaine.

Seule candidate déclarée à ce jour et déjà grande favorite pour devenir cheffe du PLQ au printemps 2020, elle n’est pas venue ici pour faire des propositions tout de suite ou pour prendre position sur quoi que ce soit, mais bien pour recueillir les commentaires et les suggestions des militants du parti, des entrepreneurs et des citoyens qu’elle aura rencontrés.

«L’objectif de la tournée des régions, c’est de prendre le pouls de ce qui se passe et d’entendre les opinions des gens pour ensuite transformer ça en propositions concrètes, a indiqué la députée de St-Henri/Ste-Anne. Nous voulons engager la population dans le dialogue.»

La prochaine première ministre?

Ministre de l’Économie dans l’ancien gouvernement Couillard, Dominique Anglade travaille donc dans l’espoir de devenir la prochaine première ministre du Québec, aux élections de 2022. Ce qui la motive à cette idée? «Élaborer un grand projet de société pour le Québec, a-t-elle répondu.

«Le Parti libéral a été un grand architecte de notre province et on doit renouer avec cette ADN de bâtisseur. Nous avions des propositions concrètes (aux élections de 2018), mais pas de grand projet de société. C’est d’ailleurs ce qui manquait avec les autres partis aussi, a soutenu la politicienne de 45 ans. Il va falloir un grand projet économique lié au monde moderne et aux changements climatiques.»

Appuyée par Guy Bourgeois

Pour cette tournée régionale, Dominique Anglade est accompagnée de Guy Bourgeois, ancien député d’Abitibi-Est, qui l’appuie ouvertement dans sa campagne à la chefferie du PLQ. Question de prendre une longueur d’avance sur ses éventuels adversaires, la candidate a mis sur pied un comité des régions au sein de son équipe.

«J’aime l’approche de Dominique et son ouverture pour les régions, a souligné M. Bourgeois. Ma préoccupation est le développement économique régional et c’est dans le but de faire une différence pour notre monde qu’on s’est lancé en politique. Je défends le même point qu’elle, sa tournée vise à connaître les préoccupations des gens et ça me fait plaisir de l’appuyer», a-t-il raconté.

De là à anticiper que Guy Bourgeois, malgré sa défaite contre le caquiste Pierre Dufour aux élections de 2018, pourrait à nouveau être le candidat libéral dans Abitibi-Est en 2022, il n’y a peut-être qu’un pas à franchir. «J’aime beaucoup Guy Bourgeois!, a lancé Mme Anglade. Sa présence ici est le reflet de ce qu’il est : un homme hyper stimulant avec lequel travailler et un collègue ultra apprécié.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média