Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

12 juillet 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Les mycologues amateurs partagent leur passion

mycologues abitibi

©Gracieuseté

Des membres du club Mycologues amateurs de l’Abitibi-Témiscamingue lors d’une sortie.

Pour une troisième année, les mycologues amateurs de l’Abitibi-Témiscamingue partagent ensemble leur passion pour les champignons.

 

Ils sont une quarantaine de membres à faire partie du club Mycologues amateurs de l’Abitibi-Témiscamingue (MYAM-AT) fondé en mars 2017.

«Notre but, c’est de promouvoir l’étude et la connaissance des champignons qui poussent en Abitibi-Témiscamingue. On recueille, compile et conserve les observations des membres. On organise aussi des excursions pour récolter divers champignons et les identifier, ce qui augmente nos connaissances en mycologie. On fait le tour de la région», résume le président fondateur Patrick Poitras, dont le fongarium (herbier) recense plus de 500 espèces.

De la photo à la mycologie

Publicité

Défiler pour continuer

S’il s’intéresse aux champignons depuis son plus jeune âge, c’est lors d’un voyage en Suède que son intérêt mycologique s’est ravivé quand il a commencé à les photographier avec un appareil numérique. Une pratique qu’il a poursuivie à son retour. Il a joint le groupe Champignons du Québec sur Flickr, où de très bons mycologues l’aidaient à identifier «ses prises».

Un premier pas vers la création d’un club de mycologues amateurs a été franchi en 2015 avec la mise en place d’un groupe Facebook qu’il opère avec Stephen Burman. Puis, en 2017, alors que le groupe comptait plus de 400 membres, ils sont passés à l’action avec Paul Gagné.

«On est une région où la mycologie n’est pas encore très connue. Les gens s’intéressent surtout aux champignons comestibles. Le groupe Facebook démontrait qu’il y avait un intérêt grandissant. Le club nous a fait connaître et reconnaître au sein de la Fédération québécoise des clubs mycologues, ce qui nous permet d’inviter des conférenciers de renom», fait valoir Patrick Poitras.

La Côte de 100 pieds

À sa première année d’existence, le MYAM-AT a organisé cinq excursions de juin à octobre. L’an dernier, il a effectué 11 sorties, dont 10 pour faire l’inventaire des champignons poussant à la Côte de 100 pieds de Val-d’Or.

«C’est un site très intéressant, en plein secteur urbain. On y retrouve une végétation diversifiée avec des sols variés, ce qui offre diverses variétés de champignons. Le but était de récolter et identifier le plus grand nombre de spécimens possible et d’en faire une liste pour nos cueillettes ultérieures. Nous avons répertorié 252 espèces identifiées et 27 non identifiées», se réjouit le président du club.

La 11e sortie a eu lieu à Saint-Eugène-de-Guigues. Trois conférences ont aussi été présentées, dont une par Renée Lebeuf, mycologue de renom.

Six sorties en 2019

Le club Mycologues amateurs de l’Abitibi-Témiscamingue a prévu faire six excursions cette année: collines Kekeko (28 juillet), Malartic (10 août), lac Joannès (17 août), Val-Senneville (14 septembre), La Ferme (28 septembre) et Notre-Dame-du-Nord (Témiscamingue). Les excursions sont gratuites pour les membres (15 $ individuel, 25 $ couple et famille).

Des conférences sont prévues à Val-d’Or le 14 septembre et à La Ferme le 28 septembre. Patrick Poitras offrira un atelier photographique à un lieu et une date à déterminer. Ces événements sont offerts à prix modique pour les membres.

Le club Mycologues amateurs de l’Abitibi-Témiscamingue possède son site web: myam-at.ca.

mycologue lebeuf

©Gracieuseté

La mycologue Renée Lebeuf a participé à une sortie avec les membres du club en marge de sa conférence.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média