Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

19 juillet 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Augmentation d’azote et de phosphore en aval des maternités porcines

L’OBVT dévoile le résultat des analyses d’eau prélevée au Témiscamingue

Échantillonnage eau

©Gracieuseté

Selon les résultats des analyses de l’échantillonnage d’eau prélevé en 2018 des mesures appropriées devraient être mises en place pour limiter les impacts des activités agricoles sur les cours d’eau au Témiscamingue.

Les données recueillies ont démontré qu’après de fortes pluies, les concentrations en chlorophylle α, nitrites et nitrates, azote total et coliformes thermotolérants, ou coliformes fécaux, augmentent à tous les sites de prélèvement en aval ou en amont des maternités porcines. Alors que pour les sites situés autour des maternités porcines de Laverlochère-Fugèreville et Béarn, une augmentation de ces mêmes concentrations s’observe en aval des sites d’épandages et après les épandages.

«Pour ce qui est des eaux souterraines, certains paramètres dépassent les critères de qualité de l’eau potable et les propriétaires ont été avertis», a indiqué Yves Grafteaux, directeur général par intérim de l’Organisme du bassin versant du Témiscamingue (OBVT).

Rappelons qu’en plus des échantillonnages prélevés dans les eaux de surface, des échantillonnages ont également été réalisés dans 25 puits domestiques avoisinant ces sites.

«Il est généralement admis que des bandes riveraines suffisamment larges et végétalisées sont efficaces pour retenir aux champs un maximum de nutriments» - Yves Grafteaux

Comparatif dans le temps

Ces travaux d’échantillonnage, à proximité des maternités porcines, avaient débuté en 2015, un peu avant leur implantation. La comparaison des différents échantillonnages permet ainsi de bénéficier aujourd’hui d’une série de données et de produire des analyses statistiques préliminaires. Fait à ne pas négliger selon M. Grafteaux, l’analyse des données recueillies permet d’observer leur variation fine dans les paramètres physicochimiques mesurés et d’attribuer une note globale de la qualité de l’eau. Cependant, elle ne permet pas de déterminer la source précise d’une perturbation.

Protéger les berges

Bien que les causes des dégradations observées ne puissent être encore déterminées, certains aménagements freinant généralement la libération des contaminants dans les cours d’eau seraient réalisables à brève échéance, toujours selon Yves Grafteaux.

«Il est généralement admis que des bandes riveraines suffisamment larges et végétalisées sont efficaces pour retenir aux champs un maximum de nutriments, a-t-il rappelé. Constatant l’absence de telles bandes riveraines sur une bonne partie du territoire agricole, et d’autres problèmes de dégradations de bandes riveraines tels le décrochage et l’érosion, l’OBVT poursuit ses efforts avec les acteurs du territoire pour assurer une plus grande présence de bandes riveraines fonctionnelles dans la zone agricole.»

Pour en savoir plus www.obvt.ca/activites/priorisation

Commentaires

26 juillet 2019

André Pâquet

j aimerais comprendre cette photo des gens prennent des échantillons dans un trou d eau morte et corrompu près d une cabane de castor de grace si votre plaisir est de culpabiliser l industrie porcine et agricole aillez la décence d éviter les photos vous serai peut être credible .

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média