Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

20 juillet 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Une SQDC en région, ce n’est pas pour demain la veille

Ouverture SQDC

©(Photo - Steven Lafortune - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les consommateurs ne sont pas près de franchir le portillon de la SQDC à Rouyn-Noranda.

Ça pourrait prendre un certain temps avant qu’une succursale de la SQDC s’établisse en Abitibi-Témiscamingue  

La SQDC a récemment annoncé l’ouverture de sept nouvelles succursales, mais aucune n’était prévue en région. Selon Éduc’alcool, 17 % de la population régionale consommerait du cannabis. Ces gens doivent donc commander leurs produits en ligne ou faire appel au marché noir.  

«Notre objectif était d’aller chercher 30 % du marché noir au cours de la première année. Ça implique que l’on n’allait pas chercher 100 % du marché noir dès la première année», a avoué Fabrice Giguère, du service des communications de la SQDC. Selon Statistique Canada, la légalisation a permis d’aller chercher 21 % du marché noir dans l’ensemble du pays.  

Selon M. Giguère, l’ouverture d’une nouvelle succursale n’est pas simple. «C’est un long processus, ça prend beaucoup de temps. C’est pour cela que l’on est en contact avec plusieurs municipalités», a-t-il expliqué. Il a ajouté que la société d’État identifiait les marchés intéressants. «[Comme] les municipalités déjà établies sur des voies de livraison, pour la rendre le plus efficace possible. Il faut trouver des villes qui sont réceptives et qui sont équipées pour nous recevoir», a-t-il dit.  

«Nous avons été contactés par la SQDC et nous leur avons transmis l’information relative aux zones potentielles. Nous avons fait des vérifications avec certaines villes, où il y a des succursales et tout se passe très bien. On va attendre de voir les résultats», a confié la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire.  

Zones permises 

Rappelons qu’une succursale de la SQDC ne doit pas être située à moins de 250 mètres d’un établissement d’enseignement.  

Il y a trois zones identifiées où la vente de cannabis pourrait être permise à Rouyn-Noranda : une section de la rue Gamble, près du Tigre géant et sur l’avenue Senator. 

Laurentides 

L’Abitibi-Témiscamingue étant située à l’extrême ouest du Québec, on peut s’attendre à un certain délai avant l’ouverture d’une succursale. La signature de sept baux de location a été annoncée le 9 juillet. Ces succursales s’ajouteront aux cinq nouvelles succursales dont l’ouverture est prévue prochainement. Cela portera à 28 le nombre de succursales, dont trois seront situées dans les Laurentides. La SQDC prévoit opérer 40 succursales d’ici le 31 mars 2020.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média