Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

25 juillet 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Gilles Bérubé nommé directeur des opérations des Huskies

AB-GillesBerube

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Anne Blondin

Gilles Bérubé est devenu le nouveau directeur des opérations des Huskies le 26 juin.

En poste depuis le 26 juin, Gilles Bérubé est sorti de sa retraite pour relever le défi d’être le nouveau directeur opérationnel des Huskies.

Gilles Bérubé, qui n’est issu du milieu sportif, a eu droit à tout un baptême de feu en apprenant le départ de Ian Clermont à titre de directeur administratif.

«Quand j’ai été embauché, ce n’était pas prévu que Ian Clermont quitte son emploi. Du coup, son départ a accéléré mon processus d’immersion. Je tiens à le remercier pour tout ce qu’il a fait au cours des dix dernières années. Il a fait un travail colossal», a déclaré d’entrée de jeu le nouveau directeur des opérations des Huskies, Gilles Bérubé.

Gilles Bérubé a été approché par l’organisation il y a déjà un certain temps. Étant à la retraite depuis quatre ans, M. Bérubé a accepté l’offre des Huskies parce qu’on lui proposait quelque chose de différent. «On m’a demandé si je cherchais un travail et j’ai répondu que je cherchais un défi. C’est cette réponse qui a plu aux actionnaires», a-t-il avoué.

M.Bérubé va principalement s’acquitter des tâches qui étaient auparavant confiées à un des actionnaires de l’équipe. «Il gérait tout à distance parce qu’il ne pouvait pas être présent en tout temps. Ça peut être parfois compliqué. Je vous dirais que nous allons plus améliorer ce qui est déjà en place que faire des changements», a souligné le nouveau directeur des opérations.

Gilles Bérubé arrive au sein de l’organisation tout de suite après la conquête de la coupe du Président et de la Coupe Memorial. Conscient qu’il peut y avoir une aura autour de l’équipe, il n’entend pas se fier qu’à cela pour attirer les partisans à l’aréna Iamgold.

«Oui, il y a un momentum, mais nous devons le conserver. Bien sûr, nous avons gagné l’année dernière, mais tout est à refaire cette année pour attirer nos partisans. Nous ne pouvons pas les prendre pour acquis», a-t-il dit.

« Un partisan, c’est comme un client: tu les gagnes un par un» - Gilles Bérubé

Importance des relations

Ayant été propriétaire d’épicerie pendant plus de 20 ans, Gilles Bérubé apporte une expertise différent en ce qui a trait la satisfaction des clients/partisans. D’ailleurs, il a déjà plusieurs idées qu’il veut mettre en place pour améliorer l’expérience des partisans.

«Un partisan, c’est comme un client: tu les gagnes un par un, a-t-il imagé. Un client satisfait va revenir et c’est la même chose avec un partisan. Il y a toujours des améliorations à faire entre autres au niveau de la restauration, des bars et des boutiques.»

M.Bérubé se dit très ouvert aux suggestions qui lui seront soumises pour améliorer l’expérience vécue par les partisans.

Collaboration avec Mario Pouliot

Gilles Bérubé a mis une chose bien au clair lors de sa conférence de presse: il n’est pas question pour lui de se mêler des décisions hockey.

«Je ne touche pas à tout ce qui relève du hockey, mais à tout ce qui entoure l’expérience des partisans lorsqu’ils viennent à l’aréna. Je ne suis pas le patron de Mario Pouliot et il n’est pas le mien. Nous sommes au même niveau et nous nous parlons plus d’une fois par jour pour que tout fonctionne bien. Nous avons établi une belle collaboration», a-t-il précisé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média