Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

11 août 2019

Camille Lalancette - clalancette@lexismedia.ca

Une édition marquée par les difficultés pour Osisko en lumière

L’organisation dresse néanmoins un bilan satisfaisant du festival pyromusical de Rouyn-Noranda

Osisko1

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le samedi soir, la star américaine Jason Derulo a offert une performance énergique, transformant le site d’Osisko en lumière en immense piste de danse à ciel ouvert.

Malgré toutes les difficultés que l’organisation a vécues au cours de l'année, le festival Osisko en lumière est parvenu à faire face à l’adversité et est quand même arrivé à livrer trois soirées de spectacles.

osisko2

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

En dépit d’une foule refroidie par le vent, la formation américaine Against Me! a lancé une véritable tonne de briques au visage des festivaliers, offrant un spectacle débordant d’énergie.

La présidente du conseil d’administration, Johanie Poirier, a avoué que l’élaboration de la 16e édition d’Osisko en lumière avait été difficile: délais dans la programmation, annulations de dernière minute, avion retardé, pluie, vent, températures fraîches, nageur imprévu, pratiquement tout y est passé. 

«Ça fait cinq ans que je siège au conseil d’administration et sincèrement, ç’a été une année assez rocambolesque. On a vécu des éditions avec des orages et des éclairs. L’année passée, il a fallu aller chercher une grosse méga génératrice. Il y a toujours des petits problèmes, mais on dirait que cette fois, c’était parti pour presque toute l’année. Alors, on est fiers de s’être rendus là, finalement», a-t-elle confié. 

Osisko3

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les Vulgaires Machins ne l’ont pas eu facile, alors qu’ils ont amorcé leur prestation sous une pluie fine et un vent du nord qui s’est mis à souffler de plus en plus fort.

La programmation 

Annoncée un mois plus tard qu’à l’habitude, la programmation avait su en charmer quelques-uns avec Éric Lapointe, qui s’est cependant désisté à la dernière minute. Les organisateurs sont néanmoins parvenus à faire volte-face et à inviter in extremis Les Trois Accords en remplacement. Quant à la tête d’affiche du samedi, Jason Derulo, plusieurs ont apprécié, d’autres moins. 

«On essaie de toujours satisfaire la demande des gens de l’Abitibi-Témiscamingue, mais je pense que les gens n’ont pas réalisé l’ampleur de Jason Derulo. Peut-être qu’ils le connaissent moins ici. Pourtant, nous avons loué de l’équipement supplémentaire pour l’éclairage et tout ça pour arriver à offrir un spectacle d’une qualité qu’on retrouverait au Centre Bell. Et tout ça, à l’extérieur», a lancé Mme Poirier. 

Un homme à la mer et un avion capricieux 

Le jeudi soir, un adolescent s’est lancé à l’eau lors des feux d’artifice et s’est mis à nager vers la plateforme d’où ceux-ci étaient lancés, obligeant les organisateurs à interrompre le spectacle pyrotechnique pendant une dizaine de minutes. 

«C’était la première fois où l’on a dû arrêter les feux pour une telle raison. Quand ils ont été alertés, les gens de l’aménagement ont dit aux artificiers ʺvous arrêtez les feuxʺ. Nous n’avons donc pas eu le choix, mais c’est hyper compliqué, car c’est entièrement programmé et synchronisé avec la musique et tout. C’est un épisode qu’on peut qualifier de cocasse, mais ça aurait pu être très dangereux pour cette personne-là», a expliqué Johanie Poirier. 

Par ailleurs, le chanteur d’un des groupes à l’affiche le vendredi aurait failli ne pas être en mesure de se rendre à Rouyn-Noranda, car son vol avait été retardé. L’équipe d’Osisko en lumière a donc fait déplacer un avion uniquement pour lui. Mme Poirier n’a toutefois pas voulu spécifier de quel groupe il s’agissait. 

Osisko4

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Appelés en renfort quelques jours à peine avant le début d’Osisko en lumière, Les Trois Accords ont su relever le défi de prendre le relais d’Éric Lapointe, qui s’était désisté à la dernière minute.

Chacun des trois soirs aurait attiré de 3500 à 4500 festivaliers, selon les données préliminaires fournies par Osisko en lumière, le bilan final devant être dévoilé après notre heure de tombée. 

«Le merveilleux travail qu’on a tous fait ensemble, la permanence, l’administration, les 200 bénévoles, les partenaires, les restaurateurs, l’aménagement, il faut nommer tous ces gens-là qui ont fait un super travail. Ce n’est pas rien!», a souligné Mme Poirier. 

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Johanie Poirier a salué la détermination de l’équipe d’Osisko en lumière et des quelque 200 bénévoles qui ne se sont pas découragés face à l’adversité.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Johanie Poirier a salué la détermination de l’équipe d’Osisko en lumière et des quelque 200 bénévoles qui ne se sont pas découragés face à l’adversité.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le samedi soir, la star américaine Jason Derulo a offert une performance énergique, transformant le site d’Osisko en lumière en immense piste de danse à ciel ouvert.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les Vulgaires Machins ne l’ont pas eu facile, alors qu’ils ont amorcé leur prestation sous une pluie fine et un vent du nord qui s’est mis à souffler de plus en plus fort.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Appelés en renfort quelques jours à peine avant le début d’Osisko en lumière, Les Trois Accords ont su relever le défi de prendre le relais d’Éric Lapointe, qui s’était désisté à la dernière minute.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Portant lunettes fumées et vêtements aux couleurs vives, Laurence Nerbonne a préparé d’habile façon le terrain pour Jason Derulo, dans la soirée du samedi.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La pluie et le vent qui ont régné sur Rouyn-Noranda deux soirs sur trois n’ont pas empêché Pyrotechnie Horizon, Pyrospek et Royal Pyrotechnie d’offrir aux festivaliers des spectacles pyromusicaux d’envergure.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Johanie Poirier a salué la détermination de l’équipe d’Osisko en lumière et des quelque 200 bénévoles qui ne se sont pas découragés face à l’adversité.

Commentaires

11 août 2019

Johanne

2030. Maie mai Corey hart une idée comne ca

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média