Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

14 août 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Le potentiel aurifère d’O’Brien plus important qu’anticipé

Radisson publie une nouvelle estimation des ressources

AB-NouvEstimRadisson

©Photo BAnQ – Fonds Canadien National

Afin de parvenir à la nouvelle estimation des ressources, Ressources minières Radisson a tenu compte des données historiques de l’exploitation de la mine O’Brien.

Ressources minières Radisson a pu revoir le calcul des ressources de la mine O’Brien, située à Cadillac. 

Les nouveaux calculs de Radisson ont permis d’évaluer les ressources indiquées à 949 700 tonnes de minerai à une teneur de 9,48 grammes par tonne de minerai d’or (g/T Au), pour un total de 289 400 onces d’or. 

La société a pu arriver à cette conclusion en réinterprétant la structure géologique de la mine en tenant compte de son exploitation passée. Radisson a ainsi pu déterminer qu’à l’époque, 90 % de la production d’O’Brien avait été tirée de seulement trois veines, lesquelles affichaient une teneur moyenne de 15,25 g/T Au. 

Vers les profondeurs

«Nous sommes emballés par l’augmentation substantielle des teneurs pour toutes les catégories de ressources courantes du projet O’Brien. Le nouveau modèle litho-structural ne définit pas simplement une ressource robuste, mais ouvre l’ensemble de la propriété pour son potentiel d’exploration et d’expansion des ressources», a indiqué le PDG de Radisson, Mario Bouchard, par voie de communiqué. 

Publicité

Défiler pour continuer

La société junior de Rouyn-Noranda caresse en effet beaucoup de nouveaux espoirs pour O’Brien, notamment à partir des données historiques et des sondages récents, mais aussi de l’extrapolation avec les mines qui se trouvent autour de l’ancienne mine, notamment LaRonde et Westwood, qui ont toutes été exploitées à une profondeur dépassant les 1000 mètres. 

Jusqu’à présent, la mine O’Brien n’a été exploitée qu’à une profondeur maximale de 550 mètres. Les zones actuellement explorées continuent à afficher de la minéralisation au-delà de cette limite. 

20 000 mètres de forage 

Forte de ces nouvelles conclusions, Radisson a amorcé un nouveau programme de forage à O’Brien. L’objectif de celui-ci consiste à forer 20 000 mètres d’ici janvier 2020. Une première foreuse sera en action dans les secteurs 36E et F afin d’établir l’extension verticale de ceux-ci. La deuxième foreuse sera en activité dans la zone Kewagama et le secteur Vintage. 

Commentaires

14 août 2019

pierremorissette

mario bouchard pdg de radisson fait un travail exceptionneln bravo mario

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média