Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

16 août 2019

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Une 6e ministre vient annoncer l’agrandissement du CHSLD de Macamic

Depuis près de 15 ans, les citoyens attendent la promesse d’une pelletée de terre

CHSLD_Macamic_Marguerite_Blais

©Marc-André Gemme

La PDG du CISSSAT, Caroline Roy, en compagnie de la députée d’Abitibi-Ouest, Suzanne Blais, et de la ministre Marguerite Blais.

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, était de passage en Abitibi-Ouest pour annoncer l’agrandissement du CHSLD de Macamic. C’est la sixième ministre à venir faire une telle annonce en près de 15 ans, mais les élus semblent convaincus que cette fois sera la bonne.

La ministre Blais s’est déplacée à Macamic, le vendredi 16 août, pour faire son annonce. Aucune date ni budget n’ont toutefois été annoncés.

Ce n’est pas la première représentante du gouvernement à venir en région faire cette même annonce. Le cas le plus lointain que le Journal a pu trouver remonte à 2007, alors que le ministre du Travail de l’époque, David Whissell, avait annoncé des travaux au Centre hospitalier de Macamic. Même l’ancien premier ministre Philippe Couillard s’était déplacé à Macamic pour annoncer ces mêmes agrandissements lorsqu’il était ministre de la Santé dans le gouvernement Charest.

Lors de son point de presse, Marguerite Blais a elle-même affirmé que cinq autres ministres étaient venus faire cette même annonce avant elle. «Ce n’étaient pas des ministres de la Coalition avenir Québec, c’est pour ça que le projet ne s’est jamais réalisé», a-t-elle fait comprendre lors de la période de questions.

Des élus confiants

«Pratiquement tous les ministres régionaux ont fait cette annonce; c’était toujours imminent, a rappelé le préfet de la MRC d’Abitibi-Ouest, Jaclin Bégin. Aujourd’hui, par contre, je suis très content que Mme Blais soit venue nous annoncer ça. Cette fois, je suis convaincu que ça va se faire.»

Même son de cloche pour la mairesse de Macamic, Lina Lafrenière, qui travaille de près avec la direction du CISSSAT dans ce dossier. «Comme la ministre l’a dit, je souhaite que le projet aille de l’avant et qu’elle n’ait pas à revenir pour une autre annonce, a-t-elle lancé. Je crois en notre députée Suzanne Blais, qui travaille de près avec nous dans ce dossier.»

La mairesse a même pu enterrer la hache de guerre avec son ancien rival aux élections municipales, Claude N. Morin, pour travailler de pair avec lui dans le dossier. Malgré son poste de président du conseil d’administration du CISSSAT, l’ancien maire a lui aussi fait part de sa confiance.

«Ça fait au moins cinq fois qu’on annonce les travaux, mais j’ai confiance en Marguerite Blais, a déclaré M. Morin. Mme Blais est revenue en politique pour faire les choses et je suis convaincu qu’elle va les réaliser. L’argent est prévu au Plan québécois des infrastructures (PQI) et je souhaite que ça se réalise rapidement.»

Un nouvel immeuble

Le projet en question prendrait la forme d’un nouveau bâtiment qui sera érigé à côté du CHSLD actuel. L’immeuble accueillerait 80 personnes et serait connecté par un corridor au bâtiment actuel.

«Notre gouvernement a décidé qu’il y aurait 80 nouvelles places et aujourd’hui nous annonçons, ces nouvelles places, a assuré la ministre Marguerite Blais. Ce sont 80 résidents qui habitent ici qui pourront aller dans un nouvel environnement beaucoup plus convivial, inspiré des meilleures pratiques à travers le monde.»

La Société québécoise des infrastructures a été désignée comme gestionnaire du projet. Cependant, avant même qu’une première pelletée de terre soit donnée, le projet devra passer par plusieurs étapes. «Il va notamment y avoir la réalisation du programme fonctionnel et technique, la conception des plans et devis préliminaires et définitifs et l’estimation du budget vers 2020», a annoncé la ministre Blais.

Optimisation des services existants

Quant à l’immeuble existant, il sera utilisé afin d’optimiser des services qui y sont déjà offerts. «Ça va nous permettre, entre autres, d’augmenter l’espace pour les services de réadaptation qui sont offerts ici à Macamic», a annoncé la PDG du CISSSAT, Caroline Roy.

Ces services servent à la population de l’Abitibi-Témiscamingue au complet. «Ce service n’est offert qu’ici à Macamic, a-t-elle expliqué. Avec l’agrandissement, nous allons pouvoir consolider l’offre de service avec les professionnels qui sont en place.»

CHSLD_Macamic

©Marc-André Gemme

Le projet consiste en l’ajout d’un nouvel immeuble qui serait adjoint au bâtiment existant par un corridor.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média