Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

18 août 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Québec octroie 80 000 $ à la Foire gourmande ATNEO

André Lamontagne

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

En plus de faire l’annonce de la subvention de 80 000 $, le ministre André Lamontagne a rappelé son soutien indéfectible à l’agriculture et l’occupation du territoire.

Après avoir fait le tour des exposants de la Foire gourmande à Ville-Marie, le ministre de l’Agriculture, André Lamontagne, en a profité pour dévoiler la contribution de Québec pour cette 18e édition.

«Depuis près de 20 ans, la Foire gourmande de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-Est ontarien (ATNEO) rassemble les différents acteurs de l’agroalimentaire et contribue au développement et à la promotion des produits régionaux auprès de la population locale et de nos voisins ontariens, s’est-il réjoui. Une grande partie des producteurs et des transformateurs y sont présents chaque année et bon nombre de chefs cuisiniers y collaborent. Voilà une activité incontournable pour les gens de la région.» Il a par la suite mis l’accent sur l’apport touristique et entrepreneurial de l’événement à la communauté.

Pour le ministre régional, Pierre Dufour, qui l’accompagnait, la Foire gourmande fait œuvre d’événement phare dont la renommée ne cesse de croître dans le milieu. «C’est l’occasion pour les résidents de se délecter des gourmandises locales et pour les touristes gourmands de découvrir ce qui fait la fierté de notre région», a-t-il rappelé.

Christian Bégin

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Christian Bégin a profité de sa tribune pour interpeller directement le ministre Lamontagne sur son rendez-vous avec tous les producteurs agricoles du Québec, tant les petits que les gros.

Bégin fait la leçon au ministre

L’annonce faite dans le cadre de la cérémonie de clôture avait été précédée de l’allocution de l’invité d’honneur, Christian Bégin. Ce dernier n’a pas manqué l’occasion d’interpeller directement le ministre. «D’ici quelques semaines, M. le ministre, vous aurez un rendez-vous avec le Québec, a-t-il signalé. La région a besoin d’un abattoir, il n’y pas que les gros en agricultures qui sont dignes d’intérêt. Vous devez aussi soutenir les petits. Ce sont eux qui représentent notre identité.» Cette tirade lui a pratiquement valu une ovation. «N’attendez pas aux élections pour exercer votre démocratie, a-t-il enchaîné en s’adressant directement à la foule. Interpellez votre ministre, vos politiciens. Faites-leur part de vos besoins.»

«Pour nous, agriculture signifie occupation du territoire et c’est sur cela qu’on travaille» - André Lamontagne

Réponse du tac au tac

Piqué au vif, dès son arrivée au lutrin, le ministre Lamontagne a répondu au commentaire formulé quelques minutes auparavant. «Sachez, M. Bégin, qu’à Québec, on se préoccupe autant des petits que des gros, a-t-il fait remarquer. Chaque matin au ministère, on se demande ce qu’on peut faire de mieux. Et pour nous, agriculture signifie occupation du territoire et c’est sur cela qu’on travaille. La problématique des abattoirs est un enjeu des plus complexes. Ici, au Témiscamingue, il est aigu, mais nous en sommes conscients et nous travaillons à le résoudre.»

La subvention de 80 000 $ octroyée à la Foire gourmande ATNEO provient de deux ministères différents, soit 50 000 $ du ministère du Tourisme et 30 000 $ du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média