Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

19 août 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

1,2M $ supplémentaires pour le Cégep

Le Ministère annonce un rehaussement du financement des cégeps

AB-AjoutFinancementCegep

©Photo Hugo Lacroix/Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue

Le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue bénéficiera d’un budget bonifié de 500 000 $ à 600 000 $ par année grâce à l’annonce faite par le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge.

Le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, a annoncé un financement additionnel de 68 M $ pour le financement des cégeps, le 19 août. Le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue a ainsi reçu une somme de 1,2 M $. 

Le directeur général du collège régional, Sylvain Blais, a confirmé que les sommes annoncées en grande pompe par le ministre Roberge étaient connues depuis plusieurs mois déjà. Elles proviennent du rehaussement du financement général des cégeps. 

«Au total, 1,2 M $ a été accordé à notre établissement. Dans les faits, ce sont entre 500 000 $ et 600 000 $ qui sont ajoutés de façon permanente au budget de financement du Cégep. Cette mesure nous donne une certaine marge de manœuvre. C’est une plus grande sécurité financière pour les cégeps avec des plus petits effectifs étudiants comme le nôtre. Et pour une fois, cette aide n’est pas que ponctuelle», a-t-il expliqué. 

Concrètement, ces sommes ont permis de rendre permanentes des mesures qui viennent en aide aux professeurs et aux étudiants. 

68 M $ 

Le ministre Jean-François Roberge a annoncé que 68 M $ étaient ajoutés au financement des cégeps. Ce financement supplémentaire sera applicable dès la rentrée automnale. 

Cet argent neuf a été octroyé à la suite de la mise à jour, au cours des derniers mois, de l’allocation des ressources aux cégeps, mise en place il y a plus de 25 ans. Celle-ci a permis de simplifier le modèle, de l’adapter aux réalités démographiques et de répondre aux besoins des étudiants ainsi que des établissements. 

«Après plusieurs années à composer avec une situation financière fragile, les cégeps auront dorénavant les coudées franches pour mettre en place les mesures qu’ils jugeront nécessaires et ainsi permettre aux étudiants de réussir, selon leurs priorités et leurs besoins, partout au Québec», a fait savoir le ministre Roberge, par voie de communiqué. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média