Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

20 août 2019

Marc-André Landry - malandry@lexismedia.ca

Daniel Tremblay évite le pénitencier de peu

Justice

©Photo - Archives

Le récidiviste Daniel Tremblay écope d’une peine de deux ans moins un jour de prison, après avoir plaidé coupable à des accusations de trafic et possession de stupéfiants, en novembre 2018.

Le juge Thierry Potvin a accepté la suggestion commune du procureur Jonathan Tondreau et de l’accusé, mardi, au Palais de justice de Val-d’Or.

Tremblay avait été arrêté en 2015 dans une chambre du Motel Dix de Val-d’Or avec en sa possession de la résine de cannabis, quelque 433 grammes de cocaïne et plus de 10 000 $ en argent comptant. Selon Me Tondreau, M. Tremblay était actif dans le trafic de stupéfiants dans la région de Barraute et Senneterre, en plus du défunt bar Red light.

Un homme au lourd passé judiciaire, Daniel Tremblay a déjà purgé une peine de 15 mois de prison par le passé pour des infractions du même type.

À la suite de son plaidoyer de culpabilité en novembre dernier, il avait été remis en liberté pour pouvoir passer du temps avec sa mère, qui était en fin de vie. Sa peine de prison commence donc à compter du 19 août, sans en déduire du temps en détention préventive. Il écope aussi d’une période de probation d’un an, après sa sortie de prison, et d’une interdiction à vie de posséder des armes à feu.

«Vous partez en prison pour un bon moment mais, compte tenu de vos antécédents, vous évitez aujourd’hui le pénitencier de très peu, lui a expliqué le juge Potvin. Souhaitons qu’à votre sortie vous serez dans une situation qui vous permettra de bâtir une vie selon vos goûts.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média