Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

20 août 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Dossier Vidéotron: Moore interpelle le CRTC

La députée dénonce plusieurs attitudes et comportements de Cablevision

Cablevision Abitibi-Temisacamingue

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Archives/Thierry de Noncourt

Christine Moore s’indigne de l’attitude anticoncurrentielle de Cablevision, qui bloquerait l’arrivée de Vidéotron dans la région.

L’entreprise de télécommunication Vidéotron a annoncé son intention de s’établir en Abitibi-Témiscamingue en juillet, mais soutient que Cablevision lui bloque l’accès. La députée Christine Moore a donc décidé de réagir.

En début août, l’entreprise Vidéotron a dénoncé l’attitude de Cablevision, qui «prend actuellement tous les moyens à sa disposition afin de bloquer l’arrivée d’un nouveau joueur dans la région et ainsi maintenir son monopole au détriment de tous». Cablevision, propriété de Bell Média, refuserait de signer une entente, qui aurait déjà été conclue précédemment. Vidéotron n’a donc pas accès aux infrastructures tel que le prévoit la réglementation du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). 

Monopole 

La députée d’Abitibi-Témiscamingue, Christine Moore, a écrit une lettre au CRTC pour dénoncer cette situation, qui aurait pour effet de maintenir la mainmise de Cablevision sur une grande partie de la région. Mme Moore signale aussi que le câblodistributeur refuserait d’offrir des forfaits à 25 $ comme le demande le CRTC. Cablevision parviendrait à se soustraire à cette obligation en soutenant ne desservir que 20 000 abonnés, malgré son affiliation au groupe de Bell Média. 

«Je considère qu’il s’agit d’une nouvelle action de Bell Media/Cablevision afin de conserver son monopole et priver les citoyens de l’Abitibi-Témiscamingue d’un accès à la télévision à un prix compétitif. En conséquence, je souhaite que vous mettiez tout en œuvre afin d’obliger l’entreprise à négocier de bonne foi une entente avec Vidéotron», a écrit Mme Moore. 

Commentaires

20 août 2019

Jean M

Demandez à un Pitbull de partager son os. D’après vous?

20 août 2019

Sarah

Encore des enrichis qui feront tout pour garder le Statut Quo... Révolte !!!!!!

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média