Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

20 août 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Le Comité ARET satisfait de la tenue d’une deuxième étude de biosurveillance

Il réclame toujours que les rejets respectent la norme québécoise

Comite ARET Arsenic Rouyn-Noranda

© Photo L’Éclat/Le Citoyen – Thierry de Noncourt

Les membres du comité ARET souhaitent une réduction rapide des émissions d’arsenic à Rouyn-Noranda.

Les membres du Comité Arrêt des émissions de rejets toxiques (ARET) saluent la volonté de la Direction de la santé publique (DSP) de tenir une étude plus approfondie sur les rejets d’arsenic à Rouyn-Noranda.

La nouvelle étude mesurera la présence de cette substance cancérigène dans le Vieux-Noranda et ailleurs sur le territoire de Rouyn-Noranda.

«La transparence démontrée par la DSP en présentant son plan d’action à la population répond à l’une des demandes de notre comité. Nous souhaitons que tous les autres acteurs en fassent autant», a déclaré Valérie Fournier co-porte-parole du comité. 

Le Comité ARET demande que les rejets d’arsenic respectent la norme québécoise, alors que l’entreprise bénéficie actuellement d’un passe-droit qui l’autorise à émettre jusqu’à 67 fois la quantité maximale permise. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média