Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

22 août 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

La MRC de Témiscamingue confiante d’être exclue des ZIS

Les démarches sont complétées

Claire Bolduc

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Selon Claire Bolduc, un travail phénoménal a été accompli par les élus et les directions générales des municipalités pour exclure les municipalités circonscrites dans les zones à intervention spéciales.

La MRC de Témiscamingue (MRCT) a bon espoir que les documents déposés, avant la date butoir du 19 août, pour faire exclure les municipalités circonscrites dans les zones à intervention spéciales (ZIS) feront pencher la balance en sa faveur.

«Les élus et leurs directions générales ont travaillé fort pour produire des dossiers solides visant à demander un retrait de la ZIS auprès du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH). Les formulaires, photos et même des vidéos accompagnaient les résolutions des conseils municipaux. Cette initiative devrait contribuer à mieux faire valoir notre réalité terrain auprès des instances du Ministère», a fait valoir la préfète Claire Bolduc.

Plusieurs élus et membres du personnel municipal ont d’ailleurs retardé leurs vacances pour réaliser ce travail visant à ce que leurs concitoyens ne soient pas pénalisés dans leur droit de propriété à l’issue d’un décret qui ne prenait pas en considération les particularités territoriales.

«Nous sommes confiants que nos actions et l’importante documentation que nous avons produite trouveront écho à Québec» - Claire Bolduc

Municipalités visées

Au Témiscamingue, le décret affectait 10 municipalités, soit Duhamel-Ouest, Fugèreville, Guérin, Laforce, Latulipe-et-Gaboury, Laverlochère-Angliers, Moffet, Notre-Dame-du-Nord, Rémigny, Saint-Bruno-de-Guigues, Saint-Eugène-de-Guigues et Ville-Marie. De plus, deux territoires non organisés en faisaient partie, soit celui de Laniel et celui des Lacs-du-Témiscamingue.

«De surcroît, par une remarquable solidarité, certaines municipalités non touchées ont adopté des résolutions en appui à la démarche entreprise par la MRC et les municipalités locales», a souligné Claire Bolduc.

Malgré une crue printanière exceptionnelle, seules des inondations mineures sur des terrains privés ont été signalées, selon Mme Bolduc.

«Aucune résidence aux abords des lacs ou des rivières n’a été répertoriée comme étant inondée, a-t-elle rappelé. Il est prévu qu’un nouvel arrêté ministériel et une nouvelle carte soient annoncés par le MAMH, le 26 août. Nous sommes confiants que nos actions et l’importante documentation que nous avons produite trouveront écho à Québec.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média