Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

23 août 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

LE CJET dresse un bilan positif de son dernier exercice

Hélène Nickner

©Lucie Charest

Hélène Nickner, a profité de l’occasion pour souligner la cohésion et le professionnalisme de l’équipe du CJET.

Le Carrefour jeunesse emploi du Témiscamingue (CJET) a dévoilé les résultats de son dernier exercice lors de son AGA tenue à Ville-Marie le 22 août. Des migrations réussies, des accompagnements, un nombre important de projets ont donné des résultats concrets.

Au cours de la dernière année, les intervenants des différents programmes auxquels participe le CJET, ont rejoint plus de 6000 jeunes. Pour ne citer que quelques résultats, 55 employeurs ont fait appel aux services du CJET, 112 nouveaux dossiers ont été ouverts en employabilité et 18 des 20 participants en persévérance scolaire ont été maintenus en formation.

Migrations réussies

Parmi les faits importants à retenir, notons que l’équipe du CJET a contribué à 17 migrations réussies et deux migrations parallèles dans le cadre de Place aux jeunes, de même qu’à deux migrations réussies dans celui de AT-traction. Cependant, le CJET a fourni des services dans plus de 50 accompagnements dans l’installation au Témiscamingue.

«En plus de nos services de base, plusieurs autres programmes nous ont été confiés, s’est réjouie Hélène Nickner, directrice générale du CJET. Il s’agit pour nous d’une belle reconnaissance de l’expertise du CJET et du professionnalisme de notre équipe.» Parmi ces nouveaux programmes, notons le Projet At-traction, le programme Repères, le mandat de prévention des opioïdes, l’étude de besoin en immigration et la minute de l’emploi.

«En plus de nos services de base, plusieurs autres programmes nous ont été confiés. Il s’agit pour nous d’une belle reconnaissance de l’expertise du CJET et du professionnalisme de notre équipe» - Hélène Nickner

Défis et projets

Au cours de la dernière année, l’équipe du CJET a dû surmonter des imprévus comme les tracas causés par l’amoncellement de neige sur le toit. La destruction de données liées à une infection par virus du réseau informatique de l’organisme a également donné du fil à retordre à l’équipe.

Parmi les bonnes nouvelles, l’enveloppe budgétaire de Place aux jeunes a été rehaussée de 15 000 $, portant ainsi le financement de base à 60 000 $. Ce financement couvre tant le salaire de l’agent de migration que les coûts liés aux différentes activités.

Pendant le dernier exercice, le CJET, a multiplié ses présences dans le secteur sud du Témiscamingue. «Au cours de la prochaine année, nous travaillerons à rehausser cette présence encore plus», a indiqué Mme Nickner.

Comme quoi, les projets et les réalisations ne manquent pas au CJET qui compte 15 employés.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média