Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

26 août 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Thomas Sigouin: revenir d’entre les morts

Thomas Sigouin

©Phoenix de Sherbrooke - Vincent L. Rousseau

Thomas Sigouin sera un des deux gardiens du Phoenix de Sherbrooke cette saison.

Éloigné de la patinoire en raison d’une blessure au genou subie lors de sa saison de 18 ans avec le Phoenix de Sherbrooke, la carrière junior de Thomas Sigouin aurait pu se résumer à quelques parties seulement.

Après avoir subi une première opération en décembre, les choses ont mal tourné. «Une malchance a fait que je suis tombé en marchant. On a dû refaire pratiquement la même opération un mois plus tard. Je devais commencer à zéro», a-t-il confié.

Il a touché la patinoire quelques semaines avant son camp avec le Phoenix de Sherbrooke. «Je doutais d’être prêt. J’avais encore de la douleur. Puis, un matin, en me levant, ma jambe était correcte. C’était un petit miracle», a-t-il soutenu.

Du stress à la tonne

L’Amossois n’était pas non plus dupe. Il savait qu’il s’agissait de sa dernière et unique chance.

«Je n’ai jamais été autant stressé. Je savais l’enjeu. Je ne savais même pas qu’est-ce qui allait m’attendais si je ne faisais pas l’équipe» - Thomas Sigouin

En apprenant qu’il serait un des deux gardiens du Phoenix cette saison, Thomas Sigouin a pu recommencer à respirer. «Honnêtement, c’est vraiment dur de décrire comment je me suis senti. Quand je regarde tout ce que j’ai traversé. Ce ne fut pas facile. J’ai pensé à tout le travail de réhabilitation et à toutes les personnes qui m’ont aidé. Je n’aurais jamais pu traverser tout ça tout seul», a-t-il avoué.

Il faut dire que l’attente a aussi été longue. «J’attendais depuis vendredi pour la décision. Quand je l’ai su, ce fut un gros soulagement», a-t-il indiqué.

Une autre bataille

Maintenant qu’il a gagné son poste, Thomas Sigouin s’apprête à livrer une autre bataille: celle pour le poste de gardien numéro 1 face à Samuel Hlavaj. «C’est un très bon gardien et ça va être plaisant de rivaliser avec lui», a-t-il lancé.

Le gardien de la région risque d’être au centre d’une belle saison avec le Phoenix alors que cette équipe risque d’être au sommet du classement. «De faire partie de ça, quand tu sais que tu y vas pour la Coupe, ça rend les choses encore plus motivantes», a-t-il souligné.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média