Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

28 août 2019

Marc-André Landry - malandry@lexismedia.ca

Varencaus coupable d’un simple complot pour vol

Natan Varencaus

©Photo - Archives

Natan Varencaus n'avait aucun antécédent judiciaire lors de son arrestation.

Plusieurs importantes accusations contre le Valdorien Natan Varencaus ont été retirées par la Couronne, mardi, après que l’homme de 23 ans ait plaidé coupable à une simple accusation de complot pour vol, au Palais de justice de Val-d’Or.

Varencaus avait été arrêté en août 2018 après de graves agressions armées survenues dans un appartement de la rue Allard. Le Valdorien avait alors été inculpé sous six chefs, notamment voies de fait graves, voies de fait armées et voies de fait avec lésions.

Le soir des événements, Varencaus se trouvait chez son ami Maxime Morissette quand Dylan Mapachee Thériault est venu les chercher afin d’aller récupérer de l’argent chez un autre individu. Une fois sur place, les choses ont cependant mal tourné, ce qui a mené aux agressions armées qui ont fait trois victimes.

«La preuve déposée lors de l’enquête préliminaire démontre que M. Varencaus n’a pas été impliqué dans les gestes de violence qui se sont déroulés par la suite», a expliqué Véronic Picard, procureure de la poursuite.

Celle-ci a donc retiré les principaux chefs d’accusation après que Varencaus eût plaidé coupable à un complot pour vol.

Me Picard et sa consoeur Cathy Coulombe, en défense, ont suggéré et obtenu de la juge Marie-Claude Bélanger l’imposition d’une amende de 500 $, assortie d’une période de probation de 12 mois.

Deux coaccusés

Rappelons que Dylan Mapachee Thériault avait plaidé coupable, en novembre dernier, à une kyrielle d’accusations relativement à cette affaire. Il a écopé d’une peine de prison de 1 an.

Le 3e coaccusé, Maxime Morissette, doit en principe subir son procès le 13 novembre prochain, mais les procureurs au dossier ont laissé entrevoir une entente de règlement à cette date. Le jeune homme demeure détenu.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média