Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 septembre 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

La ferme Lunick, ouvre ses portes pour une 2e fois

Jean-Luc Baril

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Jean-Luc Baril, accueillait les visiteurs avec un large sourire.

Dès l’ouverture des «Portes ouvertes sur les fermes du Québec», le dimanche 8 septembre, Jean-Luc Baril, copropriétaire de la ferme Lunick avec sa conjointe, Nicole Maheux, à St-Eugène-de-Guigues, se tenait à l’entrée de la ferme, fin prêt à accueillir les visiteurs.

Derrière ce fier sourire qu’il arborait, venaient de s’écouler deux semaines de travail, de préparatifs, de menus détails à régler. Ainsi, les visiteurs pouvaient avoir accès aux postes d’emballage des pommes de terre, aux récolteuses ultra modernes, à un tour guidé aux champs, à des kiosques, à des jeux gonflables. Fait intéressant, dès leur arrivée sur le site, les visiteurs pouvaient apercevoir, deux vieilles récolteuses sur lesquelles M. Baril s’était assis alors qu’il était enfant. «Notre père nous installait sur la récolteuse, et, rendus au bout du champ, il nous faisait descendre pour nous taquiner, a-t-il relaté. On avait les doigts gelés, on avait peur qu’il nous laisse là.» Ces vieilles récolteuses avaient été transformées en boîtes à fleurs depuis des années. Aujourd’hui, elles illustrent à quel point les techniques de production de la pomme de terre ont franchi des pas de géant au fil des décennies.

La ferme Lunick avait déjà participé aux portes ouvertes en 2007, alors que sa production était davantage diversifiée avec des vaches laitières en plus de la culture de la pomme de terre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média