Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

09 septembre 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Trafic de drogues: deux autres arrestations

Dans la MRC Abitibi et à Lac-Simon

©lev dolgachov

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a procédé la semaine dernière à deux nouvelles arrestations en lien avec le trafic de stupéfiants dans la MRC Abitibi et à Lac-Simon.

Les enquêteurs de la division des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec ont effectué des opérations policières dans la foulée des récentes perquisition et arrestation de Karine Brunet, de Berry. L’enquête a permis de relier Danny Boisvert, 40 ans, et Jerry Wabanonik, 46 ans, au trafic de stupéfiants dans la région d’Amos et dans la communauté autochtone de Lac-Simon, du 1er décembre 2018 au 30 avril 2019.

Danny Boisvert, de Landrienne, a comparu le 3 septembre au Palais de justice d’Amos. Il fait face à huit accusations, soit de trafic de cocaïne, trafic d’autres drogues, de possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic, d’avoir distribué et vendu du cannabis illicite ainsi que de possession de cannabis dans le but d’en distribuer et d’en vendre. Les faits qui lui sont reprochés seraient survenus à Amos. Détenu préventivement, il doit revenir à la cour le 12 septembre.

Quant à Jerry Wabanonik, de Lac-Simon, il a comparu au Palais de justice de Val-d’Or le 6 septembre. Il fait face à quatre accusations, soit de trafic de stupéfiants, d’avoir distribué du cannabis illicite et de possession de drogues dans le but d’en faire le trafic. Dans son cas, les faits reprochés se seraient produits à Amos et Lac-Simon. Il a été remis en liberté sous conditions et doit revenir devant le tribunal le 21 octobre.

Cocaïne et méthamphétamine

Karine Brunet avait été arrêtée le 25 août dans le secteur de Berry au volant d’un Chevrolet Equinox rapporté volé. Dans le véhicule, les policiers ont saisi près d’une livre de cocaïne, plus de 6500 comprimés de méthamphétamine, près de 5000 $ en argent et du matériel pouvant servir au trafic de stupéfiants. La femme de 28 ans est accusée de recel et de possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic. Elle doit revenir au tribunal le 16 septembre.

Commentaires

15 septembre 2019

pierremorissette

je ne comprnd paspourquoiles stupefiants sont illegaux l illegalite cree beaucoup de volence c est comme la prohibition aux U S A DANS LES ANNEES 20, LA VIOLENCE A STOPPE APRES LA LEGALISATIONUN ADULTE DOIT AVOIR LE CHOIX,AMSTERDAM UNE VILLE PACIFIQUE A LEGALISE LE POT ET HASCHISCH IL YA LOMGTEMPS.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média