Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

10 septembre 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Forestiers: du travail à faire avant le premier voyage

Forestiers d'Amos - Albatros Collège Notre-Dame

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les Albatros tentent de capitaliser sur une rondelle libre laissée devant Nathan Darveau alors qu’il est hors-position.

MIDGET AAA - En préparation pour leur premier voyage de la saison, les Forestiers d’Amos veulent bâtir sur leur premier week-end d’activités, où ils ont signé des gains des 4-3 et 5-1 à domicile, contre les Albatros du Collège Notre-Dame.

Au niveau résultat, l’entraîneur-chef Guillaume Bisaillon considère ce scénario comme le meilleur possible avant de se frotter à des rivaux de division sur la route alors que les Amossois feront face au Phénix du Collège Esther-Blondin (samedi) avant de se rendre à Gatineau pour y affronter l’Intrépide (dimanche). 

Par contre, l’instructeur veut quand même rester terre à terre en indiquant que sa troupe vient juste de traverser la première semaine de la campagne et que du travail reste à faire. Néanmoins, il a vu de la progression lors du duel de dimanche. 

«Je nous ai trouvé plus matures en gestion de la rondelle. Ce qui est également positif, c’est qu’on a protégé deux avances en troisième période et on a réussi à fermer les matchs. Les moments cruciaux comme les débuts et les fins de période sont meilleurs aussi avec, notamment, notre but avec 2,3 secondes à faire en deuxième période, dimanche», a relaté Bisaillon. 

Pour cette semaine de préparation, il compte continuer à travailler sur l’identité même de l’équipe au lieu de se concentrer sur les deux prochains rivaux des Forestiers. 

«On veut continuer à jouer vite dans nos transitions, jouer physique avec nos bâtons et de remporter nos batailles à 1 contre 1. Pour le début de saison, le personnel d’entraîneur et moi avons décidé de mettre moins d’emphase sur l’adversaire et plus sur nos trois thèmes: la vitesse, le jeu physique et l’intelligence», explique-t-il. 

Finesse et robustesse 

Après ses deux matchs saisonniers contre les Albatros, Amos affrontera deux équipes de la division CCM qui jouent deux styles de jeu différents. 

D’un côté, Esther-Blondin se concentre plus sur leurs habiletés hockey tandis que Gatineau est plus coriace et n’hésite pas à utiliser le jeu physique.  

En plus de se mesurer à deux clubs avec des identités différentes, l’entraîneur-chef se plaît d’affronter des rivaux directs en commençant la saison au lieu des autres clubs plus éloignés. 

«Je préfère cela pour deux raisons. Premièrement, ça permet d’installer la rivalité tout de suite et avoir des matchs plus plaisants en intensité. Deuxièmement, j’ai hâte qu’on se mesure à eux pour voir où on va se situer cette saison par rapport à ces équipes», a analysé Bisaillon. 

La rencontre au Complexe Branchaud-Brière face à Gatineau sera spécialement un excellent test pour les Abitibiens. La formation de l’Outaouais a connu un premier week-end foudroyant alors qu’ils ont remporté leurs deux duels au pointage combiné de 12 à 2, bon pour le premier rang général provisoire, tout juste devant Amos. 

«Je crois que, cette année, on a les joueurs pour rivaliser contre ce genre de jeu physique. Gatineau joue plus simple, très physique et avec beaucoup de rondelles au filet. On va être mieux outillé contre eux, donc je m’attends à un bon duel.»  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média