Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

11 septembre 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

3,3 M $ de fonds supplémentaires pour l’UQAT

Il s’agit d’un financement récurent

AB-FinancementUQAT

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Archives/Patrick Rodrigue

L’UQAT obtient une somme supplémentaire de 3,3 M $ afin de soutenir son rôle central dans le développement régional.

Après l’augmentation du financement du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, a annoncé une aide financière supplémentaire pour l’UQAT. 

En décembre 2018, le ministre Roberge avait annoncé une aide ponctuelle pour l’ensemble des universités en région, dont 1,8 M $ ont depuis été versés à l’UQAT. Il s’agissait alors d’une mesure d’urgence destinée à assurer le financement de l’année. Afin de garantir à l’UQAT qu’elle puisse poursuivre sa mission, le ministre Roberge a annoncé l’ajout d’un financement récurent de 3,3 M $ le 9 septembre. 

Le financement qui a été accordé à l’UQAT correspond presque en totalité à l’enveloppe qui était destinée à soutenir le rôle de moteur que jouent les universités en région. Cette ancienne mesure, abolie par le gouvernement libéral de Philippe Couillard, était assortie d’une enveloppe de 3,6 M $. 

L’UQAT bénéficiera, entre autres, d’une somme de 90 000 $ pour améliorer sa capacité d’attraction et de rétention des étudiants étrangers ainsi que d’un montant de 681 300 $ pour la réalisation de différents mandats, parmi lesquels l’élaboration de projets en sciences de l’éducation. 

Un rôle fondamental 

«Dans nos régions, les universités sont au cœur de nos communautés. Leur financement et leur soutien sont fondamentaux», a indiqué Jean-François Roberge, par voie de communiqué. 

«L’UQAT constitue un véritable pôle d’innovation et d’excellence pour le développement social, économique et culturel de la région. Notre gouvernement fait un choix logique et porteur d’avenir en investissant de façon soutenue dans les universités», a déclaré le ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec, Pierre Dufour. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média