Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

11 janvier 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Début réussi pour Noah Dobson

Huskies Rouyn-Noranda Wildcats Moncton

©Capture d'écran

Noah Dobson n'a pas mis de temps à avoir un impact au sein des Huskies.

La première présence sur la glace de Noah Dobson ne s’est pas déroulée comme prévu. Le défenseur de 18 ans n’a cependant pas mis de temps à faire sentir son impact aidant les Huskies à signer un gain de 5 à 1 sur les Wildcats.

Dès la première présence du défenseur, les Wildcats ont pris les devants. «C’est plus une erreur sur notre échec avant. Il faut dire qu’il revenait du Championnat mondial junior. Ses émotions n’étaient pas à la même place et il n’a pas encore pratiqué avec nous. Ce que j’ai aimé, c’est que plus le match avançait, plus il progressait. Il était vocal sur le banc et il a été un très bon coéquipier. On sent qu’il est déjà accepté», a fait valoir l’entraîneur des Huskies Mario Pouliot.

Il n’était pas surpris du succès obtenu par son ancien protégé. «C’est facile de patiner pour lui. Il a aussi du sang froid et il est en mesure de faire les gros jeux et de saisir les opportunités. Il connait aussi le système. Il est semblable à celui que j’utilisais avec Acadie-Bathurst, mais avec quelques ajustements. J’ai aimé comment il a été impliqué avec les autres joueurs», a-t-il exposé.

Bon match

Les Huskies ont été à la limite de l’indiscipline. «C’était des jeux limites et nous avons eu à nous défendre. Notre désavantage numérique a cependant été très bon. On les a aussi forcés à commettre des revirements avec notre échec avant», a soutenu Mario Pouliot.

La meute n’a pas joué une mauvaise première période, mais a éprouvé quelques difficultés. «Notre contre-attaque n’était pas assez rapide parce que nos défenseurs conservaient un peu trop longtemps la rondelle et, en zone défensive, nos attaquants ne revenaient pas assez rapidement. On s’est ajusté par la suite», a expliqué l’entraîneur.

Le sacrifice

Mario Pouliot a aussi souligné l’attitude de Rafaël Harvey-Pinard. «Pour notre équipe, l’attitude est très importante. L’équipe passe en premier et Rafaël Harvey-Pinard a été un bel exemple. Il a été rétrogradé sur la 2e unité de l’avantage numérique. Après le match, il était le gars le plus souriant. On comprend pourquoi il est le moteur de notre équipe. Il donne l’exemple», a-t-il évoqué.

Le capitaine de la meute a aussi donné de l’énergie en préparant le premier filet des Huskies. «Ce fut une séquence à son image. Il a pris la mise en échec et il a fourni un 2e et un 3e effort. Ce fut un gros but pour nous.»

L’attaque à cinq a aussi bénéficié de l’apport de Joël Teasdale. «Il est un des meilleurs joueurs devant le filet. Il était bien placé devant le filet pour bloquer la vue du gardien sur le premier but en avantage numérique. Et sur le deuxième, il a effectué un très beau jeu», a fait valoir Mario Pouliot.

D'une première présence à trois passes

Le premier match de Noah Dobson ne s’est pas amorcé sur la note prévue. Le tir de Jeremy McKenna a échappé à Samuel Harvey. Sous les yeux du défenseur de la meute, Jakob Pelletier (22e) a sauté sur la rondelle libre pour donner les devants aux Wildcats.

La réplique des Rouynorandiens n’est venue qu’en milieu de deuxième période. Rafaël Harvey-Pinard a filé comme le vent pour éviter une mise en échec et remettre à Justin Bergeron. Son tir a été bloqué, mais Louis-Filip Côté (11e) a saisi le retour pour créer l’égalité.

Quelques instants plus tard, en avantage numérique, Félix Bibeau (19e) a profité d’une passe de Noah Dobson, son premier point dans l’uniforme des Huskies, pour donner les devants à sa formation.

En début de troisième, Félix Bibeau (20e) a atteint le cap des 20 buts avec son 2e du match en avantage numérique. Joël Teasdale a effectué une superbe passe sur la séquence pour permettre à Bibeau de toucher la cible.

Puis, quelques instants plus tard, Noah Dobson repérait Justin Bergeron (8e) qui appuyait l’attaque pour accentuer l’avance de la meute.

Dobson a continué de faire sentir sa présence sur l’attaque à cinq. Il a uni ses efforts à Félix Bibeau pour mener au but de Peter Abbandonato (20e).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média