Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

02 janvier 2019

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Mine d’or à 650 000 onces par an cherche PDG

Nouveau départ pour Detour Gold après une âpre bataille fratricide

Detour_Gold_mine_Detour_Lake_fosse

©Detour Gold

La production à Detour Lake a débuté en 2013. La mine, qui emploie un certain nombre d’Abitibiens, est dotée d’une durée de vie d’environ 23 ans, avec une production annuelle moyenne de 659 000 onces d’or.

Après une âpre bataille qui aura duré plus de six mois, Detour Gold abordera l’avenir sur de nouvelles bases, alors que pratiquement tout son conseil d’administration a été remplacé. La société minière propriétaire de la mine ontarienne Detour Lake, près de la frontière abitibienne, est également à la recherche d’un nouveau PDG.

Quelques jours avant Noël, les actionnaires de Detour Gold ont voté massivement pour exclure cinq membres du conseil d’administration et les remplacer par de nouveaux membres. Le président du conseil ainsi que le PDG de la société minière ont également été exclus lors d’une assemblée spéciale des actionnaires.

Moins d’une semaine plus tard, le PDG annonçait sa démission, mettant un terme à une douloureuse bataille qui, pendant la deuxième moitié de 2018, avait déchiré Detour Gold.

Lutte fratricide

Les hostilités avaient été déclenchées en juillet lorsqu’un groupe d’actionnaires mené par l’investisseur étasunien John Paulson avait proposé que la société minière mette la totalité de ses actifs en vente.

Le gestionnaire de fonds d’investissement avait alors fait observer que, de juillet 2016 à juin 2018, la capitalisation boursière de Detour Gold avait dégringolé de 70 %, passant de 6,1 milliards $ à 1,8 milliard $. Durant la même période, la haute direction de la société minière avait modifié à trois reprises le plan minier de Detour Lake, chaque fois avec une augmentation des coûts d’opération, donc une diminution de la marge de profits.

Par la suite, les actionnaires mécontents avaient exigé le remplacement complet des huit membres du conseil d’administration, alors que les couteaux entre les deux parties se sont mis à voler pratiquement au ras du sol. Le vote de l’ensemble des actionnaires, à la mi-décembre en a plutôt retiré cinq. Cependant, avec tous les changements internes survenus pendant la bataille, sept des huit personnes qui étaient membres du conseil en janvier 2018 n’y siégeaient plus, un an plus tard.

Revenir sur le chemin de la rentabilité

Le nouveau conseil d’administration a mis en place cinq comités chargés de ramener Detour Gold sur le chemin de la rentabilité. Ceux-ci s’attarderont notamment sur la gouvernance d’entreprise, la responsabilité sociale, les ressources humaines et les ressources techniques.

La société minière s’est aussi mise à la recherche d’un nouveau PDG et, bien qu’il ne s’agisse pas de la première option envisagée, la vente des actifs à une autre compagnie n’est pas écartée.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média