Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

03 janvier 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Authier Lithium: demandes de permis déposées

Sayona espère amorcer la construction de la mine en septembre

Sayona Projet Authier Localisation

©gracieuseté - Sayona Québec - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le projet Authier Lithium est situé tout juste au sud de l’esker Saint-Mathieu-Berry (en jaune), sur le territoire de La Motte.

MINES. Sayona Québec a déposé le 20 décembre dernier ses premières demandes de permis pour Authier Lithium, son projet de mine à ciel ouvert à La Motte.

L’entreprise confirme le dépôt de sa demande de bail minier auprès du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles. Elle a aussi déposé une demande d’autorisation ministérielle pour le décapage de la fosse auprès du ministère de l’Environnement. Cette dernière est accompagnée de l’étude environnementale finale du projet.

«Cette demande d’autorisation ministérielle, qu’on appelait autrefois certificat d’autorisation, est la première de plusieurs, mais c’est la plus importante, parce que c’est elle qui permet d’enclencher tout le processus d’analyse de notre étude environnementale par le Ministère», explique Alexis Segal, vice-président Affaires corporatives chez Sayona Québec.

Ce dernier s’attend à ce que la compagnie doive maintenant répondre aux différentes questions des experts des ministères concernés au cours des prochaines semaines. Sayona espère obtenir les permis et autorisations nécessaires pour amorcer les travaux de construction de la mine en septembre. «C’est optimiste comme scénario, mais c’est possible», a admis M. Segal.

Dans les mains de la ministre

Le dépôt de cette première demande d’autorisation ministérielle marque aussi le début de la période de 90 jours dont dispose la ministre de l’Environnement MarieChantal Chassé pour recommander au conseil des ministres que le projet soit assujetti à l’analyse du Bureau des audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

En vertu de la Loi sur qualité de l’environnement, un projet minier qui prévoit traiter moins de 2000 tonnes par jour n’est pas soumis à cet examen du BAPE. Toutefois, l’ajout de l’article 31.1.1. en mars 2018 permet exceptionnellement au gouvernement, sur recommandation de la ministre, de l’y assujettir notamment s’il «est d’avis que les enjeux environnementaux que peut susciter le projet sont majeurs et que les préoccupations du public le justifient».

Des inquiétudes

Le projet Authier Lithium prévoit une exploitation de 1850 tonnes par jour. Son emplacement, à environ 100 mètres de l’esker Saint-Mathieu-Berry, suscite plusieurs craintes dans la population.

Près de 3000 personnes ont signé une pétition réclamant que le projet soit soumis au BAPE. De nombreux organismes ainsi que la Ville d’Amos ont fait la même demande. Ce n’est toutefois pas le cas de la Municipalité de La Motte.

La ministre Chassé n’a toujours pas fait connaître sa position. Sa prédécesseure Isabelle Melançon avait annoncé ses couleurs en juillet dernier, invitant Sayona à soumettre son projet au processus sur une base volontaire.

 

Serge Rouillier au développement durable

Sayona Québec a annoncé, le 13 décembre, l’embauche de l’Amossois Serge Rouillier à titre de directeur du développement durable. En plus d’assurer l’équilibre entre les volets sociaux, économiques et environnementaux du projet Authier, il verra à maintenir des relations fructueuses avec la communauté et toutes les parties prenantes. Il doit entrer en fonction en janvier et son bureau sera situé à La Motte. À titre de directeur des opérations de l’entreprise familiale Forage Rouillier, il a notamment innové en intégrant l’utilisation des huiles biodégradables dans l’opération des foreuses.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média