Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

06 janvier 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Hausse des taxes de 3 % à Preissac en 2019

Il s’agit de la première augmentation depuis 2016

Stephan Lavoie maire Preissac

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

maire Stéphan Lavoie lors de l’inauguration de la halte routière Léonard-Brisson, l’automne dernier.

MUNICIPAL. Les contribuables de Preissac paieront un peu plus cher de taxes municipales en 2019, alors que le budget adopté le 20 décembre prévoit une hausse moyenne de 3 %.

Il s’agit de la première augmentation depuis 2016. Dans les faits, le taux de taxe foncière générale a été réduit de 3,4 %, passant de 0,7922 $ à 0,7656 $ du 100 $ d’évaluation. C’est la valeur moyenne des propriétés résidentielles qui a fait un bond de 6,6 % avec le nouveau rôle triennal d’évaluation (2019-2021).

Le taux de taxe a toutefois été majoré de 2,1 % (à 1,0417 $) pour les immeubles non résidentiels et de 4,8 % (à 2,5883 $) pour les immeubles industriels.

Budget de 2,2 M $

Quant au budget, il prévoit des revenus et des dépenses de 2 185 372 $, en baisse de 4,26 % sur le budget de 2 282 556 $ de 2018.

«Dans la préparation du budget, nous avons tenu compte des objectifs suivants: assurer la sécurité de la population, respecter la capacité de payer de nos citoyens, maintenir la qualité des infrastructures et des équipements, assurer des services municipaux de qualité, limiter la hausse de la charge fiscale moyenne à 3 % et créer de nouvelles politiques municipales», précise le maire Stéphan Lavoie, dans son discours du budget.

Il ajoute que la Municipalité a revu ses façons de faire dans l’élaboration de son budget annuel. Il entend utiliser davantage le financement à long terme ainsi que son fonds de roulement (qui pourrait passer de 200 000 $ à 400 000 $ en 2019) pour financer les immobilisations qui serviront aux générations futures, dans un souci d’équité. Il rappelle que le ratio d’endettement sur les actifs de la Municipalité était de 13 % en 2017 et devrait atteindre 17 % en 2023, bien en-deçà de la moyenne de 21 % des municipalités comparables.

Près de 8 M $ en trois ans

Le conseil municipal de Preissac a par ailleurs adopté son programme triennal des immobilisations, qui prévoit des investissements de près de 8 M $ sur trois ans, dont 2 171 000 $ en 2019.

Cette année, la grosse part des investissements ira à la mise à niveau du chemin des Riverains (1 M $ - emprunt à la charge d’un secteur) et à l’asphaltage du chemin du Cap et de la rue Principale (800 000 $). La Municipalité a aussi réservé une somme de 20 000 $ pour la réalisation des plans et devis du Centre multiculturel.

La construction de celui-ci est prévue en 2020. Le montage financier du projet de 3 M $ s’appuie sur un emprunt à long terme de 356 000 $, une subvention de 2 394 000 $ de Québec et le don exceptionnel de 250 000 $ d’Agnico Eagle pour ses 60 ans.

Preissac complexe maquette

©gracieuseté - Groupe TRAME

La Municipalité de Preissac prévoit construire son centre multifonctionnel en 2020. Elle mandatera une firme pour la conception des plans et devis cette année.

Preissac souhaite aussi investir 1 M $ dans l’asphaltage du chemin des Pêcheurs en 2020. L’année suivante, elle entend consacrer 1,5 M $ dans la réfection des égouts et de l’aqueduc au village.

 

Conseillère suspendue pendant 33 jours

La Commission municipale du Québec (CMQ) a suspendu la conseillère Manon Derome pour un total de 33 jours pour avoir commis des manquements au code d’éthique et de déontologie de la Municipalité de Preissac. L’enquête de la juge administrative Martine Savard évoque cinq épisodes de manque de respect, notamment envers le maire Stéphan Lavoie et la mairesse suppléante Nicole Poulin, et ce, entre le 14 novembre 2017 et le 19 mars 2018. La CMQ lui reproche aussi d’avoir divulgué publiquement, le 8 mai 2018, des informations confidentielles concernant une entente entre la Municipalité et une compagnie minière. Les sanctions ont été imposées à partir du 7 janvier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média