Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

09 octobre 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Apprendre ses conjugaisons en chantant du rap

Le projet «Le son (leçon) de conjugaison» de l’école primaire

Conjugaisons Guigues

©Gracieuseté : Éric Aumont

Un studio d’enregistrement a été aménagé à l’école dans le cadre de ce projet.

Une initiative originale d’une enseignante a permis à plusieurs centaines d’élèves du Témiscamingue et de l’Abitibi de mieux maîtriser la conjugaison du français grâce au rap. Celle-ci a également valu à l’école primaire Marie-Assomption de Saint-Bruno-de-Guigues un Prix Coup de cœur régional.

D’après Janiphée Guimond, enseignante et idéatrice du projet «Le son (leçon) de conjugaison», les questions de ses élèves de 3e année liées aux conjugaisons ont diminué d’au moins 50 % une fois les chansons apprises par cœur.

Présent, imparfait, futur, conditionnel, les élèves de 3e année manifestaient souvent les difficultés qu’ils éprouvaient à leur enseignante, Janiphée Guimond. «Ils avaient de la difficulté à retenir leurs conjugaisons, a-t-elle relaté. Il fallait trouver une façon amusante de faire face à ce problème. J’utilisais déjà le chant pour aider les enfants à mémoriser dans d’autres matières, alors ça m’a inspirée.»

Selon ce qu’avait constaté Mme Guimond, une fois la mélodie de la chanson bien ancrée, les mots ou les chiffres qui y étaient associés suivaient tout naturellement. Une fois les chansons composées pour les différents temps de verbe, il arrivait qu’un élève vienne lui demander conseil. Il lui suffisait alors de murmurer l’air de la conjugaison pour qu’il s’en souvienne et retourne s’asseoir tout fier de l’avoir trouvé par lui-même.

Projet multidisciplinaire

Le projet, amorcé en janvier 2019, a conduit à l’enregistrement d’un CD en mars de la même année. Le rappeur témiscamien Cédric Paquin-Bellehumeur a participé à des ateliers avec les enfants, où il leur a inculqué les notions de base pour faire des rimes et les associer à la musique. Par la suite, le musicien et prof de musique Denys Poitras a aménagé un studio à l’école pour procéder à l’enregistrement des cinq chansons.

«Nous avons également fait un lancement de disque pour les autres classes et les parents, a indiqué Janiphée Guimond. Ç’a été une belle occasion pour les élèves de développer des compétences dans différentes sphères d’activités comme des notions d’entrepreneuriat, d’organisation, de leadership et d’autonomie.»

Conjugaisons primaire

©Gracieuseté : Éric Aumont

La classe de 3e année de l’école Marie-Assomption de Saint-Bruno-de-Guigues en compagnie de leur enseignante, Janiphée Guimond, à l’extrême gauche, de Cédric Paquin-Bellehumeur au centre, et de Denys Poitras, extrême droite, dernière rangée.

«Des projets comme celui-ci sont très stimulants pour les enfants. En plus de faciliter les notions d’apprentissage, cela développe chez eux le plaisir de fréquenter l’école» - Janiphée Guimond

«Des projets comme celui-ci sont très stimulants pour les enfants, a-t-elle poursuivi. En plus de faciliter les notions d’apprentissage, cela développe chez eux le plaisir de fréquenter l’école.»

Utilisé par d’autres enseignants

Une fois le disque lancé, le projet a été présenté dans les écoles primaires de Ville-Marie, Béarn, Laverlochère et Latulipe. Sous forme de mini spectacle, les enfants présentaient leurs chansons et le projet.

«C’était une belle façon de conclure ce projet en le présentant aux autres, a noté Mme Guimond. C’était une forme de récompense pour les élèves qui y avaient contribué.»

À chaque endroit où le projet a été présenté, l’école hôte recevait un disque en cadeau. Toutefois, plusieurs enseignantes du Témiscamingue et de l’Abitibi ont contacté personnellement Janiphée Guimond afin de se procurer un exemplaire du disque, gravé en édition limitée. À ce jour, une centaine de disques ont ainsi trouvé preneur.

Dès lors, il n’est pas étonnant de retrouver ce projet au nombre des cinq Coups de cœur en lice pour le Grand prix d’excellence de l’Association des commissions scolaires de l’Abitibi-Témiscamingue, décerné le 4 octobre à La Sarre.

Janiphée Guimond

©Gracieuseté : Éric Aumont

Avec ce projet bien particulier, Janiphée Guimond a permis à ses élèves de 3e année de faire appel à leur créativité pour apprendre leurs verbes.

Commentaires

10 octobre 2019

Josée Duquette

Est-ce que nous pouvons acheter une copie ?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média