Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

18 octobre 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Un conte pour surmonter la perte d’un enfant

Marielle Rioux s’est inspirée d’une histoire vécue

Conte Jacobi

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

L’illustratrice Mayranie Perron-Chartier et l’auteure Marielle Rioux posent avec des exemplaires du conte Jacobi.

Marielle Rioux publie Jacobi, un conte qu’elle a écrit il y a près de 20 ans en s’inspirant d’une histoire vécue. Elle souhaite aider les familles à surmonter la lourde épreuve de la perte d’un enfant.

Il faut remonter à 1999 pour retracer le point de départ de cette aventure littéraire pour Marielle Rioux, une intervenante sociale bien connue du milieu communautaire amossois. L’un de ses neveux est alors décédé d’une noyade à l’âge de 3 ans et demi, une épreuve difficile pour la famille et ses proches.

Elle a alors cherché en vain un texte pour une lecture lors de la cérémonie des anges. «La veille, j’ai rencontré la famille. On s’est mis à parler. J’ai écrit mon texte en trois quarts d’heure, en me disant que c’était ça que j’allais lire. L’histoire vient de là, en 1999», a raconté l’auteure, lors de son lancement, le 14 octobre, à Amos.

Le conte thérapeutique

Quelques années plus tard, Marielle Rioux a ressorti le texte dans le cadre du cours Le conte comme outil de prévention et de réadaptation qu’elle suivait dans le cadre de ses études à l’UQAT pour un certificat en intervention auprès des groupes.

«Les métaphores et les allégories sont des moyens thérapeutiques pouvant aider à atteindre l’inconscient et à cheminer. Ma professeure a accepté que je reprenne mon conte. Je l’ai peaufiné pour ma présentation finale», a-t-elle expliqué.

«J’ai validé le contenu avec un travailleur social, un psychoéducateur et un thanatologue» - Marielle Rioux

Des illustrations

Le conte sera resté sur une tablette jusqu’à 2015, moment où l’auteure a décidé d’étudier la possibilité de le publier. Après avoir fait affaire une maison d’édition, qui a fini par se retirer du projet pour des raisons financières, Marielle Rioux a finalement décidé d’éditer elle-même l’ouvrage. L’impression a été confiée à Imprimerie Harricana.

«J’ai approché ma belle-fille Mayranie (Perron-Chartier) pour faire les illustrations. Comme elles étaient superbes, j’ai décidé qu’elles prendraient autant de place que le texte. J’ai découpé le conte en 16 tableaux et elle les a mis en image», a confié Mme Rioux.

Le conte Jacobi est disponible uniquement auprès de l’auteure (au prix de 11,99 $), mais elle travaille à mettre sur pied certains points de vente.

 

Autre projet d’écriture

Marielle Rioux a toujours aimé les mots et l’écriture, mais il s’agit d’une première publication pour elle. Elle caresse maintenant le projet d’écrire un recueil de récits, où des personnes raconteront leur expérience de mort imminente.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média