Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

21 octobre 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Début des travaux pour l’IRM fixe à l’hôpital d’Amos

Les examens auront lieu à Rouyn-Noranda et La Sarre

CISSS Amos IRM

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le nouvel appareil d'imagerie à résonance magnétique prendra place dans un agrandissement du côté sud, où l'appareil mobile s'installait.

Le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue a annoncé, le 21 octobre, le début des travaux pour la fixation de l’appareil d’imagerie par résonance magnétique (IRM) à l’hôpital d’Amos.

Le nouvel appareil acquis en avril au coût de 1 726 000 $ sera aménagé dans un agrandissement de 380 mètres carrés (4090 pieds carrés) du département de l’imagerie, dans l’aile sud du centre hospitalier d’Amos où l’appareil mobile d’IRM se stationnait.

Le chantier qui s’ouvre concerne le premier de deux lots. Celui-ci comprend l’érection de la fondation et de la structure d’acier ainsi que tous les travaux de génie civil (égouts, aqueduc, etc.). Le contrat sera réalisé par Constructions Filiatreault, de La Sarre, qui a présenté la plus basse soumission conforme à 1 892 746 $, montant auquel il faut ajouter les taxes applicables. Les travaux de ce lot doivent être complétés au printemps.

Quant au lot 2, il portera sur l’enveloppe du bâtiment. On ignore pour le moment au CISSS combien coûtera ce second lot et l’échéancier précis des travaux.

Signaleur et stationnement

Les travaux du lot 1 perturberont la circulation et le stationnement dans le secteur de l’hôpital d’Amos. La présence d’un signaleur est prévue pendant quelques semaines afin d’assurer la sécurité des piétons et des automobilistes, lors de la circulation des véhicules de chantier dans les rues avoisinantes.

Le chantier empiète aussi sur une partie du stationnement des visiteurs. Le CISSS demande aux gens qui accompagnent un proche dont la mobilité est réduite de déposer cette personne à l’entrée principale de l’hôpital, puis d’aller ensuite stationner son véhicule.

Le CISSS prévient également que des travaux de cassage de roc occasionneront du bruit et des vibrations à proximité de l’hôpital. «Un chantier de l’envergure de celui qui se met en branle va entraîner des inconvénients. Nous faisons le maximum pour les réduire», assure Marc Bisaillon, chargé de projet.

À Rouyn-Noranda et La Sarre

Pour la durée des travaux, les examens effectués par imagerie à résonance magnétique seront réalisés avec l’appareil d’IRM mobile aux hôpitaux de Rouyn-Noranda et La Sarre. Il se déplacera en alternance deux semaines à Rouyn-Noranda et une semaine à La Sarre. Le CISSS précise que l’ordre de priorisation des rendez-vous centralisé régionalement depuis plus d’un an sera maintenu.

De mobile à fixe

Le nouveau gouvernement caquiste a renversé en décembre 2018 la décision de l’ancien gouvernement libéral de remplacer l’actuel appareil mobile d’IRM par un autre. Il a plutôt opté pour la solution privilégiée par le CISSS d’installer un appareil fixe à l’hôpital d’Amos, où se trouvent les spécialisations régionales en traumatologie et orthopédie. L’appareil fixe présente aussi plusieurs avantages cliniques comparativement à l’appareil mobile.

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média