Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

21 octobre 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Une reconnaissance internationale pour CulturAT

La région se démarque auprès de l’UNESCO et l’ONU

Randa Napky

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Randa Napky, directrice générale de Tourisme Abitibi-Témiscamingue, est très fière que la région se démarque au point de vue international dans le monde culturel.

Les élus de la région et les gestionnaires de Tourisme Abitibi-Témiscamingue ont de quoi être fiers: la démarche CulturAT, qui vise à faire des arts et de la culture un pôle central de développement de l’Abitibi-Témiscamingue depuis 2012, permet à la région d’être désormais comptée comme un territoire leader dans le programme Villes Leaders de Cités et gouvernements locaux unis (CGLU).

Cette reconnaissance internationale place ainsi la région parmi les 14 villes et territoires s’étant démarqués auprès du CGLU, qui a lancé en 2004 le cadre de référence L’Agenda 21C, lequel fait de la culture un pilier du développement durable. 

«L’Abitibi-Témiscamingue devient un territoire leader aux côtés de grandes villes telles que Barcelone, Milan, Rome, Mexico, Buenos Aires ou encore Washington D.C., explique Randa Napky, directrice générale de Tourisme Abitibi-Témiscamingue. Nous avons de quoi être fiers!» 

Ce prix donnera également la chance aux acteurs de la région en matière de tourisme et de culture de pouvoir échanger et partager avec les leaders des autres villes et territoires sélectionnés par le CGLU. 

«Ça donne accès à plusieurs possibilités de partenariat, précise Mme Napky. J’ai été approchée par les représentants de Barcelone, par exemple, car ils veulent voir comment nous avons réussi à mobiliser avec autant de succès les citoyens autour des arts et de la culture. 

«On reçoit aussi toute une visibilité, notamment sur le site WEB du CGLU en étant nommés comme leader. C’est une belle image pour le Québec et le Canada qui est transmise à travers nous», ajoute-t-elle. 

Lancé en 2012, CulturAT réunit à ce jour les signatures de 62 maires et mairesses (sur les 65 municipalités de la région), celles des sept conseils de bande autochtones et celles de 18 organisations pour sa charte de participation à cette démarche de promotion des arts, de la culture et de l'identité témiscabitibienne. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média