Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

22 octobre 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Une des meilleures performances des Gaillards

Samuel Richard

©Gracieuseté – Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue/Christian Leduc

Samuel Richard a récolté le premier jeu blanc de l’histoire des Gaillards du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue.

Les Gaillards du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue ont connu une de leurs meilleures fins de semaine d’action les 19 et 20 octobre remportant un de leurs deux matchs face aux Nordiques du Collège Lionel-Groulx.

«Ce fut un très bon weekend pour nous. Après notre défaite samedi, les gars étaient déçus et ils ont eu un bon meeting derrière les portes closes. Les gars se sont parlé et ils ont compris des choses. Des fois, le message est mieux compris quand ça vient d’eux-mêmes», a indiqué l’entraîneur de l’équipe Maxime Boisclair.

La fiche des Gaillards n’est pas ce que le pilote aurait souhaité. «Néanmoins, je suis satisfait de la progression. Les gars commencent à comprendre qu’ils doivent discipliner et respecter le système. On a quand même eu plusieurs matchs serrés», a-t-il souligné.

Quelques joueurs continuent de se distinguer, dont le défenseur Nicolas Mathieu. «Il nous donne du très gros hockey. Il amène une assurance en défensive. Il joue de grosses minutes pour nous. Olivier Poulin et Olivier Lamothe sont aussi deux autres gars qui font bien. Lamothe est un bon leader et il se présente toujours. Poulin nous en donne vraiment pour notre argent», a-t-il fait valoir.

S’affaisser

Dans le premier match, la formation témiscabitibienne a connu un excellent début de match inscrivant trois buts dans la première période du match. Mathieu Gélineau (1er), Marc-André Rehel (2e) et Nicolas Mathieu (2e) ont permis à leur équipe de mener 3 à 1.

C’est par la suite que les choses se sont compliquées. Alors qu’Elliot Gould (2e) donnait les devants 4 à 2 aux Gaillards, ils ont vu les Nordiques inscrire trois buts sans réplique avant la fin de la période médiane. Ils ont ensuite ajouté trois buts en troisième période en route vers une victoire de 7 à 4 sur les Témiscabitibiens.

«Il fut un peu en deux temps. On a connu une excellente première période. On n’est par la suite retombé dans nos mauvais patterns et on a vu ce que ç’a donné», a fait valoir Maxime Boisclair.

Une première

Dans le second match, Samuel Richard s’est dressé tel un mur devant le filet de la formation du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue pour ainsi obtenir le premier jeu blanc de l’histoire de l’équipe.

«Il nous donne une chance de gagner chaque fois qu’il est dans les filets. Les gars jouent en confiance. Dans ce match, quand c’était le temps, il a fermé la porte pour nous permettre d’aller chercher cette victoire»

Marc-André Rehel (3e, 4e) a inscrit un doublé en plus d’ajouter une passe. Olivier Lamothe (3e) et Remy Fortier (1er) ont été les autres marqueurs dans cette victoire de 4 à 0.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média