Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

23 octobre 2019

Halloween, une fête à redonner à tout le monde

Halloween

©Maxime Blanchette

Les décorations d'Halloween devraient-elles être réservées uniquement aux maisons qui offrent des bonbons aux enfants?

Si je ne fais pas erreur, l’Halloween est devenue, avec les époques, un regroupement de la Fête des récoltes et de la Fête des morts, qui arrivaient sensiblement en même temps à ce moment de l’année. Elle se traduisait donc par des fêtes dansantes et des repas plantureux pour l’une et par le recueillement et l’hommage aux disparus pour l’autre.

Progressivement, cette fête est ainsi devenue une parade de décorations joyeuses composées de citrouilles, d’épouvantails et d’épis de maïs colorés, mais aussi macabres, avec des squelettes, des fantômes et des têtes de morts sanguinolentes. Chacun y trouvait son plaisir.

Tous ceux qui en avaient envie s’amusaient à décorer l’intérieur et l’extérieur de leur maison, avec rires et même fierté, quand c’était assez élaboré. Cela apportait du plaisir à tous ainsi que de l’anticipation pour les enfants, et coupait un automne souvent trop long entre l’été et Noël.

La seule consigne était que le soir de l’Halloween, ceux qui n’offraient pas de bonbons aux enfants qui passaient par chez eux éteignaient leurs lumières extérieures, pour leur signifier que, même si leur maison était décorée, ils n’avaient pas ou n’avaient plus de friandises à leur offrir. Tous les parents le savaient, et tous les enfants aussi. Et tout se passait à merveille.

Publicité

Défiler pour continuer

Or, il y a quelques années, une jeune annonceuse à la radio a pris la décision de répéter de nombreuses fois en ondes que seuls ceux qui avaient des bonbons à offrir aux enfants avaient le droit de décorer l’extérieur de leur maison.

Entendant cela, les gens se sont demandé d’où venait cette idée et plusieurs ont pensé que c’était dû à un nouveau règlement municipal ou autre. Les gens ont progressivement cessé de décorer à l’extérieur. Aujourd’hui, on ne voit que quelques maisons par quartier qui décorent et donnent des bonbons, les autres n’osant plus le faire.

La ville est maintenant triste, grise et pluvieuse, et les gens commencent à penser tôt à Noël afin de garder le moral.

Nous serait-il possible de mettre de côté le commentaire de cette annonceuse, de remettre le plaisir collectif dans la fête d’Halloween et de reprendre la liberté de décorer comme bon nous semble? Ça ne nuit à personne et ça fait tellement de bien en cette période de l’année! Merci et joyeuse Halloween à tous!

Lise Cadorette, Rouyn-Noranda

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média