Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

28 octobre 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Justin Bresaw doit se trouver un nouvel avocat

Déclaré coupable de triple meurtre en mai

Justin John Bresaw

©Archives

Justin John Bresaw

Justin John Bresaw devra se trouver un nouvel avocat. Me Julie Bolduc, qui déplorait une absence de collaboration de son client, a vu sa requête pour cesser de le représenter être acceptée par le tribunal, le 28 octobre, au Palais de justice d’Amos.

Le juge Étienne Parent, de la Cour supérieure, a en effet accédé à sa demande après avoir demandé à Bresaw s’il était d’accord avec cette requête. Il a alors exprimé qu’il ne souhaitait plus être défendu par Me Bolduc, qui le représentait depuis octobre 2013, tout en continuant de clamer son innocence.

Le magistrat a ensuite demandé à Justin Bresaw s’il avait effectué des démarches pour trouver un nouvel avocat. Il a répondu au juge qu’il en avait approché une douzaine, qui ont tous refusé de prendre le dossier. Devant cette impasse, le tribunal a ajourné la séance à quelques reprises, le temps d’essayer de trouver une solution permettant de respecter son droit constitutionnel d’être représenté par un avocat.

Il veut être représenté

Appelé à la rescousse par le tribunal, Me Merlin Voghel, du bureau de l’aide juridique à Amos, a agi comme ami de la cour et il a rencontré Justin Bresaw. L’audience a finalement repris après un ajournement qui aura duré plus de deux heures. Me Voghel a alors informé le juge Parent que l’individu souhaitait toujours être représenté par un avocat et qu’il y en avait un dans la région qui aurait exprimé de l’intérêt.

Afin de permettre à cet avocat de prendre connaissance du dossier et ainsi valider son intérêt, le magistrat a fixé la suite des procédures au 12 novembre, par visioconférence, en espérant que M. Bresaw sera alors représenté. Il l’a d’ailleurs invité à faire preuve d’un effort raisonnable pour en trouver un. Le représentant de l’aide juridique a assuré qu’il allait aider Justin Bresaw.

Coupable de meurtre

Rappelons que l’individu de 42 ans a été reconnu coupable des meurtres au second degré de Diane Duhaime, René Deschatelets et Jean-Guy Labelle, à la suite de son second procès. Son avocate souhaitait présenter une défense de non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux, mais Bresaw a refusé de témoigner.

Par la suite, il a présenté en vain une requête en arrêt des procédures. Le procès devait reprendre le 28 octobre soit pour présenter une défense de non-responsabilité criminelle comme lui permet l’arrêt Swain, ou pour faire des observations sur la peine. Celle-ci est automatiquement la détention à perpétuité, mais le juge devra fixer la période minimale avant que Bresaw ne puisse demander une libération conditionnelle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média