Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

28 octobre 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

La Certification ÉCOLOGO officiellement lancée

Une première certification pour l’industrie de l’exploration minière

AB-Ecologo

©Photo Le Citoyen – Anne Blondin

Ainsley Butler, directrice principale du programme UL, a annoncé l’engagement de son organisme dans la mise en place de la certification ÉCOLOGO initiée par l’AEMQ.

L’initiative de l’Association de l’exploration minière du Québec (AEMQ) d’offrir une certification concernant le respect des normes environnementales et l’acceptabilité sociale des projets s’est enfin concrétisé. Après des années de développement, la certification ÉCOLOGO a été officiellement lancée le 23 octobre, lors du Congrès Xplor de l’AEMQ. 

La certification ÉCOLOGO voit le jour au bout de cinq à six ans de travail acharné de la part de l’AEMQ et ses différentes partenaires qui ont cru au projet, dont la Chaire en entrepreneuriat minier UQAT-UQAM, qui a été mandatée pour créer cette norme qui s’adresse autant aux sociétés d’exploration qu’aux fournisseurs de services. 

Plusieurs étapes 

Plusieurs étapes ont dû être réalisées pour arriver à ce résultat. «Nous avons d’abord vérifié si cela existait ailleurs. L’autre critère important était qu’il y ait un audit externe indépendant. Nous ne voulions pas, nous, certifier les entreprises», a expliqué la directrice générale de l’AEMQ, Valérie Fillion. 

UL, un organisme indépendant non gouvernemental accrédité par le Conseil canadien des normes, a donc obtenu le mandat d’émettre la certification aux entreprises qui désirent l’obtenir. UL atteste la certification de plus de 1600 normes en santé et sécurité, entre autres. 

La certification ÉCOLOGO sera d’abord disponible pour le Québec. Elle sera par la suite diffusée dans le reste du Canada et même à l’échelle internationale. 

Jusqu’à maintenant, une entreprise de services a déjà passé son audit en vue d’obtenir la certification et une vingtaine ont déjà entrepris les démarches pour y adhérer. 

Les entreprises doivent démontrer ce qu’elles font et ce qu’elles vont faire pour respecter l’environnement et les communautés touchées» - Valérie Fillion 

Retombées positives 

Cette certification est née de la préoccupation grandissante des investisseurs envers le respect des normes environnementales et de l’acceptabilité sociale des projets d’exploration minière. 

«La certification permet de répondre à plusieurs questions que les investisseurs se posent, car les entreprises doivent démontrer ce qu’elles font et ce qu’elles vont faire pour respecter l’environnement et les communautés touchées. Les investisseurs vont savoir rapidement ce qu’il en est. Cela va devenir un avantage concurrentiel pour les entreprises qui auront leur accréditation», a fait valoir Mme Fillion. 

La réaction de l’industrie face à cette nouvelle accréditation semble positive, selon la directrice générale de l’AEMQ. «Bien sûr, certaines personnes se questionnent sur le fonctionnement de l’accréditation, sur comment cela va s’articuler. Je crois que c’est tout à fait normal puisqu’il s’agit d’une première mondiale», a-t-elle soutenu. 

Un suivi personnalisé 

Lors de la conférence traitant de la certification ECOLOGO, Joanie Caron, chargée de projet pour l’AEMQ, est venue présenter toutes les mesures d’accompagnement qui sont mises en place pour les entreprises voulant adhérer à la certification. 

«Dès janvier 2020, une plateforme web permettra aux entreprises de faire le suivi de leur dossier. Elles seront en mesure de savoir quelles sont les étapes à suivre et les documents à remplir. Elles pourront également répartir les tâches entre différentes personnes responsables et connaître, en temps réel, l’avancée de leur demande», a-t-elle précisé. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média