Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

28 octobre 2019

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Un nouveau fonds vert pour l’Abitibi-Témiscamingue

Le Fonds Écoleader veut encourager les initiatives environnementales

Fonds écoleader

©Photo Le Citoyen – Marc-André Gemme

Philippe Angers en compagnie de Charlotte Rullac lors de l’assemblée générale annuelle de la SADC d’Abitibi-Ouest, au mois de septembre.

Un nouveau fonds axé sur l’environnement a récemment été mis en place par le gouvernement du Québec. Un agent par région a été désigné pour guider les entreprises. Lors de l’assemblée générale annuelle de la SADC d’Abitibi-Ouest, l’agent pour l’Abitibi-Témiscamingue ainsi que celle de la Jamésie sont venus présenter ce nouvel outil.

Le Fonds Écoleader a officiellement été lancé le 20 septembre à travers la province. Coordonné par le Fonds d’action québécois pour le développement durable, il vise à rejoindre le plus d’entreprises québécoises possible afin de les aider à financer des initiatives vertes. Il s’adresse ainsi exclusivement aux petites et moyennes entreprises ayant moins de 800 employés. 

Manque de temps ou d’expertise 

«Les pratiques écoresponsables peuvent amener beaucoup de bénéfices pour les entreprises, mais si c’est si bon que ça, pourquoi la majorité des entreprises ne sont pas déjà vertes?», a questionné Phillipe Angers, conseiller Écoleader pour l'Abitibi-Témiscamingue. 

Il a expliqué que c’est trop souvent par manque de temps ou d’expertise que les entreprises n’arrivent pas à mettre en place des initiatives vertes. 

«Le Fonds Écoleader se situe en marge de services déjà existants, comme les SADC, a expliqué Charlotte Rullac, conseillère Écoleader pour le Nord-du-Québec. On accompagne, entre autres, les entreprises vers les programmes de subventions autres que le Fonds Écoleader en fonction de critères qui sont établis lors d’une évaluation gratuite par nos conseillers.» 

Les conseillers se déplacent dans les entreprises pour les aider à évaluer les possibilités d’amélioration vertes. L’outil d’évaluation utilisé par les conseillers est d’ailleurs disponible gratuitement en ligne sur le site du Fonds. 

Les bénéfices d’aller vers le vert 

Le virage que le Fonds Écoleader souhaite faciliter peut se faire à différentes échelles et sous diverses formes. «On peut, entre autres, former vos employés à réduire leur consommation d’essence lorsqu’ils utilisent un véhicule, a mentionné Charlotte Rullac. Si votre entreprise fournit des véhicules de service, l’adoption de méthodes de conduites écoresponsable pourrait signifier d’importantes économies.» 

Le Fonds Écoleader peut aussi financer l’installation de composteurs industriels ou de panneaux solaires ou encore l’implantation de systèmes de réduction de la consommation d’eau, pour ne citer que ces exemples. 

18,5 M $ sur quatre ans 

Le Fonds Écoleader compte un budget de 18,5 M $ sur une période de quatre ans afin de venir en aide aux entreprises du Québec. «Cet argent va servir à la réalisation d’études, à l’élaboration de plans d’action, à l’accompagnement des entreprises et à la réalisation de projets», a précisé Philippe Angers. 

Les conseillers du Fonds vont aider les entreprises à trouver toutes les subventions possibles pour mettre en place leurs initiatives. Les entreprises devront cependant débourser 25 % de la somme totale. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média