Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

30 octobre 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

La lutte contre les drogues monte d’un cran à la Timiskaming First Nation

Le nouveau Conseil de bande pourra expulser les trafiquants de son territoire

Sacha Wabie

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Sacha Wabie, récemment élue cheffe de la TFN, parle des actions entreprises par son Conseil pour contrer les drogues dans la communauté avec un bel aplomb et beaucoup de conviction.

Le Conseil de bande de la Timiskaming First Nation (TFN) poursuit sa démarche antidrogue dans la communauté. Une résolution radicale en ce sens a d’ailleurs été adoptée lors de la séance tenue le 20 octobre.

«Il fallait agir. Notre Conseil a la responsabilité de prendre soin des membres de sa communauté, de ses enfants, de ses jeunes, de ses jeunes adultes et de ses aînés. Un sondage sur la santé mené auprès de nos membres a indiqué que 90 % de notre population considère que la consommation de drogues est un problème important dans notre communauté», a déclaré la cheffe Sacha Wabie, au lendemain de l’adoption de cette résolution.

Celle-ci donne le feu vert aux policiers de la TFN pour expulser de la réserve quelqu’un qui ferait ou aurait l’intention de faire le commerce ou de distribuer des drogues illégales ou des médicaments sous ordonnance illégaux dans la communauté.

@ST:Autorité requise

@R:«Les policiers auront évidemment besoin d’un mandat de perquisition émis par un juge de paix pour fouiller une résidence, a poursuivi Mme Wabie. Mais ils n’auront pas besoin d’attendre un jugement de culpabilité avant d’expulser la personne chez qui ils auront trouvé des drogues. Ils pourront le faire immédiatement après la découverte.»

D’après le libellé de la résolution, dont le Journal a obtenu copie, la TFN a toujours et historiquement exercé la compétence ultime et exclusive sur son territoire. «Les membres de la TFN ont des droits existants, inhérents et inaliénables, notamment le droit à l'autodétermination, le droit de promouvoir et de contrôler le développement économique, et le resserrement pour préserver la paix, le pouvoir et la justice sur le territoire», peut-on y lire.

«Il fallait agir. Notre conseil a la responsabilité de prendre soin des membres de sa communauté, de ses enfants, de ses jeunes, de ses jeunes adultes et de ses aînés» - Sacha Wabie

Autres actions

Un poste de travailleur de milieu vient d’être affiché par le Conseil de bande. La personne à qui il sera confié travaillera sous la supervision du Centre de santé de la communauté et en collaboration avec d’autres travailleurs de ce type ailleurs au Québec. Son rôle consistera à faire de la prévention et d’apporter du soutien à ceux qui vivent une problématique liée aux drogues.

Le 11 octobre, peu de temps après la fin de l’analyse des résultats du sondage effectué auprès des membres, une marche de sensibilisation avait été organisée dans la communauté. Pas moins de 150 personnes y ont pris part.

«Il y avait des membres de tous âges, des enfants, des aînés, a précisé la cheffe Wabie. Des conseillers municipaux, le directeur général de la municipalité et des membres de Notre-Dame-du-Nord en santé sont aussi venus nous témoigner leur appui.»

L’ensemble des maires du Témiscamingue a d’ailleurs souligné les initiatives de la TFN lors du Conseil de MRC qui s’est tenu le 16 octobre à Ville-Marie. Proposée par le maire de Notre-Dame-du-Nord, Nico Gervais, une résolution d’appui à cette démarche a été adoptée à l’unanimité.

Échanges avec collègues

Sacha Wabie entend à présent échanger sur le sujet avec ses collègues lors du rassemblement des chefs des Premières Nations du Québec et du Labrador qui se tiendra prochainement à Québec.

«Nous sommes un jeune Conseil de bande nouvellement élu, a-t-elle fait observer. Nous avons à cœur le bien de notre communauté et mettons en place les actions qui contribuent au mieux-être de nos membres et à la guérison.»

Fait particulier, ce nouveau Conseil de bande élu à la fin juillet est composé de cinq femmes et deux hommes.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média