Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

04 novembre 2019

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Le sort s’acharne sur Mines Abcourt

Bris prématurés, dommages causés par la foudre, boisage à refaire, l’année 2018-2019 a été mouvementée

Abcourt_mine_Elder

©Patrick Rodrigue - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Plusieurs interruptions imprévues sont survenues à la mine Elder au cours de l’année, entraînant près d’un mois de retard dans la production.

Avec le sort qui s’est s’acharné sur ses installations d’Évain et de Matagami, Mines Abcourt a terminé son année financière 2018-2019 avec de moins bons résultats que l’année précédente. Cependant, elle est quand même parvenue à déclarer des profits.

Avec le sort qui s’est s’acharné sur ses installations d’Évain et de Matagami, Mines Abcourt a terminé son année financière 2018-2019 avec de moins bons résultats que l’année précédente. Cependant, elle est quand même parvenue à déclarer des profits.

Pour la période qui s’est échelonnée du 1er juillet 2018 au 30 juin 2019, dont les résultats ont été communiqués le 30 octobre, la société junior propriétaire des mines Elder et Géant Dormant a déclaré un profit net après impôts de 161 250 $. Un an plus tôt, le profit net avait plutôt été de 1 402 850 $.

Plusieurs interruptions imprévues

Cette baisse de performance est imputable à de nouvelles conventions comptables, mais surtout à plusieurs interruptions imprévues et dont les impacts se sont échelonnés sur une longue période.

Ainsi, la mine Elder a dû interrompre sa production pour remplacer 17 mètres de boisage dans le puits à proximité de la surface. Celui-ci datait de 1952. Une inspection réalisée par des ingénieurs externes indépendants a cependant conclu que le reste du boisage était encore en bonne condition. De plus, la foudre s’est abattue sur les installations de la mine, contraignant Abcourt à procéder à des réparations majeures sur son réseau électrique interne te à remplacer certaines pièces sur le treuil.

«Au total, nous avons perdu près d’un mois de production. Si ces interruptions non-récurrentes ne s’étaient pas produites, les tonnes extraites d’Elder auraient été de beaucoup supérieures à celles de l’an dernier», a indiqué le PDG de la société, Renaud Hinse, par voie de communiqué.

À Géant Dormant, le bris prématuré d’un concasseur à cônes a contraint Abcourt à réduire sa production. Les tonnes traitées sont ainsi passées de 113 398 à 107 412. «Cet événement nous a empêchés de traiter les 5500 tonnes de minerai qui avaient été accumulées en tas à l’extérieur de l’usine», a précisé M. Hinse.

Faire avancer les projets

Malgré tout, a philosophé le PDG, la mine Elder est parvenue à dégager des profits, bien que modestes. La société profitera à présent du prix élevé de l’or et d’un taux de change favorable pour faire avancer ses différents projets.

Ainsi, un programme d’exploration de 2 M $ pour accroître les ressources minérales de la mine Elder a récemment été approuvé. À Géant Dormant, des forages en surface débuteront bientôt avec, comme objectif, une relance des opérations.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média