Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

06 novembre 2019

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

La Sarre adopte un nouveau règlement pour les ferrailleurs

La saga est loin d’être terminée, mais un des deux problèmes devrait se régler

Legault métal La Sarre ArcelorMittal

©Photo Le Citoyen - Marc-André Gemme

La Ville a réglé un des deux dossiers problématiques de ferrailleurs avec un nouveau règlement entourant les activités sur le site où se trouve présentement l’entreprise ArcelorMittal Produits longs Canada.

La Ville de La Sarre se bat depuis plusieurs mois pour trouver des solutions afin de réduire les inconvénients liés aux entreprises de ferraille situées sur la route 111. Un nouveau règlement devrait clore au moins un des deux dossiers, alors que l’autre avance à pas de tortue.

Deux entreprises font l’ire des Lasarrois qui habitent sur la route 111, soit les ferrailleurs ArcelorMittal Produits longs Canada [anciennement Métal Legault] et Recyclage AIM. Le conseil municipal de La Sarre a adopté, lors de la séance publique du 5 novembre, un nouveau règlement qui devrait plaire aux citoyens concernant l’entreprise ArcelorMittal. 

Rappel des événements 

Le 2 juillet, répondant aux frustrations des citoyens, le conseil avait retiré le projet de loi modifiant le zonage des terrains appartenant à ArcelorMittal. «Nous avions promis de faire nos devoirs et de tenir des consultations citoyennes, nous l’avons fait afin de dégager un consensus dans ce dossier qui traîne depuis trop longtemps», a relaté le maire, Yves Dubé. 

La Ville reconnaît le droit de l’entreprise d’exercer ses activités et que le recyclage de métal est nécessaire dans une ville comme La Sarre, mais reconnaît également que ce genre d’entreprise peut causer d’importantes nuisances pour les citoyens qui habitent à proximité. 

Une firme indépendante spécialisée en acceptabilité sociale a été mandatée pour négocier entre l’entreprise, la Ville et les citoyens. La démarche a été fructueuse puisqu’un terrain d’entente a été trouvé entre les trois parties, ce qui a mené au nouveau règlement qui a été accepté par le conseil. 

Le règlement 

La base du nouveau règlement se fonde sur la création d’une nouvelle zone industrielle autour du site d’ArcelorMittal. Neuf mesures s’ajoutent à cette nouvelle zone afin de bien encadrer les activités et les nuisances liées aux activités de l’entreprise. 

Sans entrer dans tous les détails, le règlement demande à l’entreprise de se conformer au niveau des permis et des autorisations nécessaires pour ses opérations. 

Aucun entreposage ne pourra ainsi être fait à moins de 250 mètres de la voie publique. Le site devra être entouré d’une clôture ornementale composée de matériaux neufs et d’au moins 2,4 mètres de hauteur. L’aire destinée à l’entreposage des matières recyclables devra être entourée de murs antibruit. Des dos-d’âne devront être installés afin de réduire la vitesse de circulation des véhicules et le chemin devra être asphalté afin de réduire la poussière. 

Un comité de suivi sera également mis en place afin d’assurer que le règlement est suivi à la lettre par l’entrepreneur. 

Recyclage AIM 

Alors qu’un problème de ferrailleur est maintenant réglé, la Ville doit maintenant faire face au deuxième problème, celui de Recyclage AIM. Alors que la direction d’ArcelorMittal était très ouverte à travailler avec la Ville et les citoyens, celle de Recyclage AIM l’est beaucoup moins. La communication semble très difficile, alors que la direction de Recyclage AIM ne retournerait pas les appels ou les courriels. 

Le 13 novembre, la Ville de La Sarre doit s’asseoir avec le ministère des Transports et Recyclage AIM pour discuter du dossier. La municipalité n’a toutefois pas encore reçu de confirmation pour la présence d’AIM. 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média