Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

06 novembre 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

«Sois dans le feu de l’action»

Un mois pour recruter 30 pompiers de plus au Témiscamingue

Francis Gingras

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La Régie intermunicipale en sécurité incendie du Témiscamingue (RISIT) vient de lancer une offensive de recrutement audacieuse étalée sur tout le mois de novembre. L’objectif d’ajouter 30 pompiers aux effectifs actuels est ambitieux, mais réalisable, selon son directeur incendie.

«Actuellement, pour les cinq municipalités membres de la RISIT, nous comptons 60 pompiers volontaires répartis dans cinq casernes individuelles, a fait observer le directeur incendie, Francis Gingras. Nous en aurions besoin de 30 de plus afin de s’assurer d’être en mesure d’intervenir dans les plus brefs délais lorsqu’un feu se déclare.»

Un des enjeux auxquels doit faire face la RISIT est la disponibilité des pompiers volontaires. Selon M. Gingras, lorsqu’un incendie survient le jour, pendant la chasse ou pendant les vacances de la construction, c’est plus difficile d’atteindre le nombre de pompiers requis.

«Ça s’est déjà vu qu’il n’y ait que quatre pompiers disponibles à Ville-Marie lorsque nous avons reçu une alerte, a-t-il relaté. Nous avons alors dû faire appel à des brigades extérieures. C’est vraiment un travail de moine parfois de s’assurer que nous ayons les effectifs dont nous avons besoin. Ce type de situation fait partie de ce qui nous a poussés à nous regrouper et former la RISIT.»

«Ça s’est déjà vu qu’il n’y ait que quatre pompiers disponibles à Ville-Marie lorsque nous avons reçu une alerte» - Francis Gingras

Travailleurs à l’extérieur

La pénurie de main-d’œuvre aurait également un impact sur la disponibilité des pompiers, selon les observations du directeur incendie. À titre d’exemple, une proportion importante de travailleurs témiscamiens fait du «fly in / fly out» dans les mines ou dans le Nord.

«Ils font des quarts de travail de deux semaines, a noté Francis Gingras. Quand ils reviennent dans leur famille pour deux semaines, ils ont beaucoup de choses à s’occuper et n’ont donc pas forcément de temps à consacrer à la sécurité incendie.»

Présence terrain

C’est la première fois depuis la mise en activité de la RISIT qu’une campagne de recrutement d’une telle envergure est lancée. «Nous serons très présents sur le terrain, a assuré M. Gingras. Nous participerons à des événements publics et discuterons avec les gens. Ce sera le moment de venir prendre des informations.»

 

Critères

 

La RISIT regroupe les brigades de Ville-Marie, Lorrainville, Béarn, Duhamel-Ouest, Saint-Édouard-de-Fabre et Saint-Bruno-de-Guigues. Pour devenir pompier à la RISIT, il faut, entre autres, être âgé d’au moins 16 ans et habiter sur le territoire desservi par l’organisme.

 

«Il faut aussi être prêt à dépasser ses limites, aimer le travail d’équipe et le travail avec le public, désirer s’impliquer dans sa communauté, être en bonne santé et en bonne condition physique ainsi qu’avoir la capacité de travailler sous l’effet du stress et posséder une facilité d’adaptation, tout comme être prêt à suivre de la formation et à participer à des entraînements», a précisé M. Gingras.

 

Pompiers RISIT

©Gracieuseté

Il est à noter que les pompiers volontaires sont rémunérés lors des interventions, formations, entraînements et séances d’entretien des équipements. Pour en savoir plus: info@risit.ca ou 819-625-2024.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média