Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

08 novembre 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Chantiers Chibougamau relance l’usine de Quévillon

Québec s’implique pour 138 M $ sur 342 M $

Nordic Kraft groupe

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les dignitaires entourés des employés et autres invités ont pris la pose pour immortaliser cette annonce.

Presque 14 ans jour pour jour après que Domtar ait cessé sa production, l’entreprise familiale Chantiers Chibougamau a annoncé un investissement de 342 M $ via Nordic Kraft dans la relance de l’usine de Lebel-sur-Quévillon, le 8 novembre.

Présent avec les ministres Pierre Dufour (Forêt, Faune et Parcs) et Caroline Proulx (Tourisme) ainsi que les députés Suzanne Blais (Abitibi-Ouest) et Denis Lamothe (Ungava), le premier ministre François Legault a annoncé un investissement de 137,9 M $, sous la forme d’un prêt et une participation par actions. Il a salué le sens de l’innovation de la famille Filion, qui a permis à Chantiers Chibougamau de devenir un joyau entrepreneurial.

«Écoutez, 300 emplois en moyenne de 90 000 $ par année, je rêverais d’avoir des annonces comme ça chaque jour. Il y a des personnes qui vont dire que 340 M $, dont 138 M $ de Québec, c’est beaucoup d’argent. Mais en même temps, sachez que rebâtir une usine comme ici, ça coûterait 1,5 milliard de dollars. Oui, on prend un risque, mais il y a déjà des entreprises intéressées comme clients, dont Cascades et Kruger. C’est un bon deal pour la famille Filion, pour les employés, pour le Nord-du-Québec et pour tout le Québec», a déclaré M. Legault.

Il a aussi mis en lumière le rôle crucial joué par son ministre de l’Économie. «Sans Pierre Fitzgibbon, il n’y aurait pas cette annonce aujourd’hui. Ça adonne bien, il a été VP Finances de Domtar. Il connaît bien cette usine et il était convaincu qu’il était possible de la relancer», a-t-il fait valoir.

«Aujourd’hui avec cette annonce par Chantiers Chibougamau et Nordic Kraft, la ville de Lebel-sur-Quévillon redevient prospère tant au niveau économique que social» - Alain Poirier

Redonner un souffle

Le maire Alain Poirier a poussé un énorme soupir de soulagement. Il a reconnu qu’il avait cessé d’y croire par moments, mais qu’il était vraiment fier de participer à cette annonce directement dans l’usine qui a marqué l’histoire de sa ville. Il a rappelé les efforts déployés depuis 15 ans par les élus municipaux pour relancer l’usine, dont ceux de l’administration de son prédécesseur Gérald Lemoyne. «Nous pouvons être fiers de voir des bâtisseurs comme la famille Filion investir ici dans notre ville et redonner un souffle à notre économie locale», a-t-il aussi déclaré.

«En 2017, avec notre usine de Landrienne, on transformait plus de 1,6 million de mètres cubes de bois. On avait de bonnes usines, du bon monde et de bons produits. Mais nous avions un talon d’Achille. Nous avions la profonde conviction, et nous l’avons toujours, qu’il fallait sécuriser la vente de copeaux une fois pour toutes pour notre organisation, et pour les gens du Nord-du-Québec», a expliqué le chef de la direction Michel Filion. Il a aussi pris soin de remercier plusieurs personnes clés dans la réalisation de ce projet ainsi que l’ancien maire Lemoyne «qui a gardé la flamme allumée» et le syndicat Unifor. «C’est seulement si on travaille ensemble que les emplois qu’on annonce aujourd’hui auront un avenir à long terme», a-t-il lancé.

Dès l’été 2020

Déjà 160 M $ ont été investis depuis juillet 2018 dans la mise à niveau de l’usine. Nordic Kraft détient aussi un contrat de cogénération avec Hydro-Québec. Près 200 employés sont déjà confirmés sur les 300 qui seront nécessaires pour opérer l’usine. Parmi ceux-ci, on retrouve 30 travailleurs qualifiés qui arriveront des Philippines en janvier, et 15 étudiants au programme de formation professionnelle de pâtes et papiers. Les usines de Chantiers Chibougamau fourniront environ 50 % des quelque 625 000 tonnes de copeaux nécessaires pour la production annuelle de 300 000 tonnes métriques de pâte kraft, qui sert à produire des papiers plus résistants. L’usine devrait entrer en production à l’été 2020.

 

Fierté des travailleurs syndiqués

Le directeur québécois d’Unifor, Renaud Gagné, s’est dit particulièrement fier de participer à la relance de l’usine de Lebel-sur-Quévillon avec les travailleurs membres de son syndicat. «Pour moi, cette usine n’aurait jamais dû fermer, mais aujourd’hui, je suis tellement content pour tous ces travailleurs-là que j’ai représentés depuis 1984. Les travailleurs sont super contents. On le voit dans leurs yeux qui brillent. J’ai vraiment hâte à la première tonne. Nous avons négocié une convention collective dans les conditions de travail de l’industrie. Les gens ici gagnent les mêmes salaires qu’à Saint-Félicien», a-t-il souligné

 

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le premier ministre François Legault en compagnie de Michel Filion, chef de la direction de Chantiers Chibougamau.

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Alain Poirier, maire de Lebel-sur-Quévillon.

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Michel Filion, chef de la direction de Chantiers Chibougamau

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le premier ministre François Legault a procédé à une courte visite de l’usine, rencontrant certains ouvriers sur leur quart de travail.

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le député Denis Lamothe (Ungava) s'est dit conscient des enjeux de logement et de services de proximité à Lebel-sur-Quévillon.

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Frédéric Verreault, de Chantiers Chibougamau, montre ici un extrait de la dernière tonne de pâte kraft produite en 2005 par l'usine de Lebel-sur-Quévillon.

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le ministre Pierre Dufour a rappelé que 82 % des municipalités et 60 000 familles du Québec vivent de la foresterie.

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

François Legault serre la main de Pierre Corbeil, maire de Val-d'Or et préfet de la MRC Vallée-de-l'Or.

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

François Legault salue Denis Lebel, PDG du Conseil de l'industrie forestière du Québec.

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

«Je suis tellement content d’être ici pour faire une annonce qui va exactement dans le sens de pourquoi, il y a 8 ans, j’ai fondé la CAQ» - François Legault

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média