Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

08 novembre 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

La réserve d’eau de Rouyn-Noranda sera doublée

La capacité de 4000 à 8000 mètres cubes

Usine filtration Rouyn-Noranda

©Photo Le Citoyen – Patrick Rodrigue

Le nouveau bassin de l’usine de filtration sera construit en 2021. Il permettra de doubler la réserve d’eau potable de la ville.

La Ville de Rouyn-Noranda investira 6,7 M $ pour doubler la réserve d’eau de son usine de filtration. Celle-ci passera de 4000 à 8000 mètres cubes.

Les travaux d’aménagement du nouveau bassin se dérouleront en 2021. L’agrandissement ne devrait pas être très apparent, il s’effectuera sous terre, du côté de l’usine qui fait face au centre-ville, là où les lettres du FME sont affichées chaque année. 

«La partie que l’on voit en gazon sera l’élévation maximum du réservoir, qui s’avancera jusqu’aux limites du carrefour. Le réservoir va venir épouser la forme de la bretelle de la rue. Le plafond du réservoir sera au même niveau que le gazon au pied du mur de l’usine», a expliqué Stéphane Lacombe, directeur de la gestion des eaux à la Ville de Rouyn-Noranda. Ainsi, il n’y aura pas d’agrandissement du bâtiment comme tel.  

Quatre heures de réserve 

Le bassin actuel correspond aux limites de la fondation du bâtiment. Les 4000 mètres cubes qu’il contient correspondent à seulement quatre heures de réserve d’eau potable pour la ville advenant un arrêt des opérations de l’usine. Construite il y a plus d’une soixantaine d’années, cette dernière n’a pas été conçue de manière à donner accès au bassin aux fins d’inspection. 

«On a une seule réserve, mais comme on ne peut pas arrêter de produire de l’eau potable pour inspecter l’état de la structure, on n’a pas l’information sur l’état actuel du bassin», a justifié M. Lacombe. 

Comme il y a toujours de l’eau dans le bassin, la seule façon de l’inspecter est à l’aide de caméras, mais cela ne permet pas d’avoir un portrait juste de l’intégrité des structures. Ainsi, la construction du nouveau bassin permettra d’effectuer un suivi plus serré de la réserve actuelle et d’y effectuer des travaux de réparation au besoin. Les deux bassins pourront être utilisés en alternance ou en parallèle. En temps normal, l’usine fonctionnera avec les deux réserves, mais sera possible de les isoler l’une de l’autre. 

Des investissements de près de 17 M $ sur trois ans seront aussi consentis au réseau d’aqueduc, alors que 9 M $ seront investis dans les conduites d’eau potable durant cette même période. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média