Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 novembre 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Québec souhaite stimuler le tourisme dans les régions

Avec le nouveau programme Explore Québec

François Legault

©Photo Le Citoyen - Dominic Chamberland

Le premier ministre Legault lors de son annonce dans le hangar d'air Creebec à l'Aéroport de Val-d'Or.

Un Abitibien qui souhaite s’offrir un petit séjour aux Îles-de-la-Madeleine ou un Français qui aimerait visiter l’Abitibi-Témiscamingue ou le Grand Nord québécois pourra possiblement le faire à un coût moindre grâce au nouveau programme Explore Québec, lequel consiste à financer des forfaits touristiques en régions éloignées.

Dévoilé vendredi matin en présence du premier ministre François Legault et de la ministre du Tourisme Caroline Proulx, dans le hangar d’air Creebec à l’Aéroport de Val-d’Or, ce programme gouvernemental de 9,5 millions $ sur quatre ans pour baisser les prix des billets d’avion vise à stimuler le tourisme et à favoriser l’accès aux régions éloignées de la province à plus de gens, qu’ils soient du Québec, d’ailleurs au Canada ou de l’étranger, notamment de la France, l’un des marchés visés.

«L’offre de forfaits à tarif réduit permettra à plus de gens d’accéder à ces destinations en utilisant le transport aérien, a mentionné M. Legault. À plus long terme, cette initiative ouvrira la voie à une réduction généralisée des tarifs aériens en raison de la croissance de la demande. Le tourisme est un facteur important d’une économie forte. Importer des touristes au Québec est aussi important qu’exporter des produits du Québec, a-t-il affirmé.

«Les choses se sont améliorées, mais on doit offrir plus de forfaits pour de gros groupes incluant l’avion, l’hôtel et les activités afin d’occuper les touristes dans les régions pendant une semaine ou deux; c’est ça qui est payant et le potentiel est énorme au Québec, a poursuivi le premier ministre Legault. Nous sommes là pour vous accompagner (les entrepreneurs en tourisme) afin d’attirer plus de visiteurs qui viendront profiter de cette nature si belle de nos régions.»

«Un terrain de jeux extraordinaire!»

Géré par l’Association des Agences réceptives et forfaitistes du Québec, le programme Explore Québec comprend l’Abitibi-Témiscamingue, la Gaspésie, le Bas-St-Laurent, les Îles-de-la-Madeleine, la Baie-James, le Nunavik, le Saguenay/Lac St-Jean et la Côte-Nord. Un comité de sélection procédera au choix des forfaits et répartira, selon divers critères, l’aide financière qui sera accordée aux agences de voyage, aux voyagistes et aux agences réceptives.

«Ce programme favorisant la création de forfaits abordables contribuera à enrichir l’offre touristique québécoise, tout en mettant en valeur des produits phares des régions ciblées, a pour sa part soutenu Caroline Proulx. C’est une mesure exceptionnelle visant à déployer les touristes sur tout le territoire du Québec, qui est tout sauf un prix de consolation; nous sommes une destination de calibre mondial avec un terrain de jeux extraordinaire! Je veux entendre les gens dire qu’ils sont allés aux Îles-de-la-Madeleine, en Abitibi ou à la Baie-James. Je suis convaincue que ce programme va contribuer à allonger nos saisons touristiques et à pérenniser des emplois dans le domaine. Osons le Québec!», a clamé la ministre du Tourisme.

De son côté, le ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, Pierre Dufour, espère qu’ils seront nombreux à profiter d’Explore Québec. «Seulement 1000 personnes par année découvrent les parcs d’une beauté exceptionnelle du Nord-du-Québec; on prend le temps d’aller en Norvège alors qu’on a des sites semblables chez nous!», a-t-il fait valoir.

Un appui considérable

Chez Tourisme Abitibi-Témiscamingue, on accueille bien sûr avec joie l’instauration du programme Explore Québec. «Le ministère du Tourisme propose une solution concrète pour faciliter l’accès aux régions à un plus grand nombre de Québécois et de visiteurs», signale Émilien Larochelle, président de Tourisme A-T, dans un communiqué de l’organisme.

«Cette initiative vient appuyer considérablement nos efforts pour développer de nouveaux marchés, comme celui de la France, en plus de confirmer le rôle des régions dans le développement touristique du Québec», renchérit Stéphanie Lamarche, directrice principale en stratégies et affaires corporatives chez Tourisme A-T.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média