Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 novembre 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Affaire Sandra Gaudet: le premier ministre ouvert à une nouvelle enquête

François Legault compte laisser la SQ prendre la décision

François Legault

©Photo - Hebdo Rive-Nord/Archives

Le premier ministre du Québec, François Legault.

François Legault ne ferme pas la porte à une nouvelle enquête policière concernant le meurtre de Sandra Gaudet, mais le premier ministre du Québec ajoute du même souffle vouloir laisser la police prendre sa propre décision là-dessus.

«D’abord, je dois être prudent dans mes commentaires en raison de la poursuite intentée contre le gouvernement du Québec. Mais moi, j’ai confiance que la Sûreté du Québec va bien analyser les nouveaux éléments qui ont été dévoilés et qu’elle saura prendre la bonne décision pour la suite des choses, a mentionné M. Legault dans une entrevue avec Le Citoyen lors de son récent passage à Val-d’Or.

«Laissons les gens de la SQ faire leur travail, j’ai confiance en eux et si de nouveaux éléments demandent à ce que le dossier soit rouvert, il sera rouvert», a ensuite affirmé le chef du gouvernement caquiste.

S’il se dit ouvert à une nouvelle enquête policière (qui viserait à trouver le vrai meurtrier ou les vrais meurtriers de l’adolescente de 14 ans), François Legault ne s’est pas avancé sur la possibilité que le gouvernement du Québec déclenche un jour une commission d’enquête sur tout le processus ayant mené à la condamnation d’Hugues Duguay et Billy Taillefer pour le meurtre de Sandra Gaudet, commis en 1990 à Val-d’Or.

Rappelons que cette commission d’enquête est réclamée par un groupe Facebook comptant maintenant plus de 7000 membres créé en appui au duo Duguay-Taillefer et à la famille Gaudet dans la foulée de la diffusion sur Club illico du documentaire choc «Meurtriers sur mesure», lequel tend à démontrer que les deux hommes de Senneterre ont été victimes d’une erreur judiciaire et qu’ils auraient ainsi passé une douzaine d’années en prison pour un crime qu’ils n’ont pas commis.

Libérés sur ordre de la Cour suprême après que la Commission Poitras sur les méthodes d’enquête policière au Québec ait relevé des irrégularités dans leur dossier, Hugues Duguay et Billy Taillefer poursuivent la Ville de Val-d’Or (qui avait sa propre police à l’époque) et le Procureur général du Québec pour 40 millions $ au total. Le procès civil est prévu en septembre et octobre 2020 au palais de justice de Val-d’Or.

Commentaires

13 novembre 2019

Denis Jacob

En tant que résident de Val-d'Or, j'appui la demande d'une commission d’enquête sur tout le processus ayant mené à la condamnation d’Hugues Duguay et Billy Taillefer pour le meurtre de Sandra Gaudet, commis en 1990 à Val-d’Or.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média