Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

13 novembre 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Un Bureau du citoyen avec moins de mordant que prévu

Le Protecteur du citoyen sera plutôt un adjoint à la direction générale

Diane Dallaire Simon Lapierre Bureau du citoyen

©Photo Le Citoyen – Thierry de Noncourt

Diane Dallaire et Simon Lapierre étaient fiers du lancement du nouveau Bureau du citoyen de Rouyn-Noranda.

Lors du lancement de sa campagne électorale, Diane Dallaire, s’était engagée à créer un poste de Protecteur du citoyen, un genre d’ombudsman indépendant. Deux ans et plusieurs consultations plus tard, la Ville a accouché d’un projet différent, mais qui devrait tout de même être utile aux citoyens. L’annonce en a été faite le 13 novembre.

Le Bureau du citoyen ne bénéficiera pas d’une pleine indépendance, étant donné que son mandataire, Simon Lapierre, sera adjoint à la direction générale. Les responsables assurent cependant qu’il sera quand même en mesure de bien répondre aux besoins de la population. 

Traditionnellement, un ombudsman traite de manière pleinement indépendante les plaintes formulées à l’encontre de l’organisme auquel il est rattaché. 

Relève de la direction générale 

La mairesse a expliqué qu’après discussion avec les conseillers, il a été décidé de modifier la nature du poste. Selon la directrice générale, Huguette Lemay, il s’agit d’une première au Québec. Les postes d’ombudsmans indépendants, eux, sont nombreux au sein d’autres municipalités. 

«Protecteur du citoyen, c’est très enquête, suspicions, alors que ce n’est pas ce qu’on voulait. Malgré qu’il ait l’indépendance et la neutralité qu’il faut, c’est sûr qu’il est sous la [responsabilité de] la direction générale et qu’il est redevable envers le conseil», a expliqué Mme Lemay. 

Selon Diane Dallaire, il s’agirait néanmoins d’un pas en avant pour le service aux citoyens. «Nous serons davantage à l’écoute de nos citoyens, nous recevrons leurs suggestions et, surtout, nous serons en mesure d’assurer un meilleur suivi des demandes qui nous seront adressées», a-t-elle affirmé. 

Politique sur la qualité des services 

À la même occasion, la Ville a présenté sa nouvelle politique sur la qualité des services. Simon Lapierre aura ainsi le mandat d’assurer une vigie sur la qualité des services et le traitement des plaintes. 

«Les citoyens souhaitent voir leur Ville s’améliorer et, au besoin, apporter des changements à certaines façons de faire. Ce que nous lançons aujourd’hui va exactement dans cette direction. Les équipes ont à cœur d’offrir une bonne qualité de services, et nous les accompagnerons afin, ultimement, d’offrir une expérience citoyenne toujours plus agréable», a soutenu M. Lapierre. Soulignons que ce dernier sera celui qui recevra les plaintes et qui les transmettra à qui de droit, mais il sera aussi celui qui donne les réponses aux citoyens au nom de la Ville. 

La nouvelle politique s’articulera autour de quatre axes: l’accueil, le service, l’information et le suivi. Le Bureau du citoyen sera situé directement à l’hôtel de ville. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média