Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

14 novembre 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Un autre groupe de citoyens s’oppose à Gazoduq

Le conseil municipal divisé à propos du projet de conduite de gaz

Gazoduq banderole Abitibi Rouyn-Noranda manifestation

©Ginette Larose

Des citoyens avaient exprimé leur opposition à Gazoduq en déployant une banderole géante à la frontière ontarienne.

Le Comité d’environnement du lac D’Alembert (CELD’A) a tenu exprimer son opposition au projet Gazoduq en raison des risques environnementaux pour les eaux et des impacts des émanations de méthane, un gaz à effet de serre 30 fois plus puissant que le CO2.

Le porte-parole du CELD’A, Alain Bellavance, s’est adressé au conseil municipal de Rouyn-Noranda lors de la séance du 12 novembre. «Nous demandons à la Ville de Rouyn-Noranda de se prononcer contre le projet et, par la même occasion, de se joindre à plus de 800 villes à travers le monde, dont Québec, Montréal et Toronto, ainsi que la Communauté métropolitaine de Montréal, qui regroupe 82 municipalités, en adoptant la Déclaration citoyenne universelle d’urgence climatique.» Le CELD’A a remis de la documentation au conseil pour appuyer sa position. 

Conseil divisé 

La mairesse Diane Dallaire a avoué que le conseil n’avait pas encore été en mesure de prendre position à ce sujet. 

«Le conseil est divisé au niveau de la position sur Gazoduq. On a choisi de prendre connaissance de toute l’information disponible. Les conseillers ont assisté en grand nombre à plusieurs séances d’information. À toutes les rencontre en caucus du conseil, Gazoduq est à l’ordre du jour. On est encore à recueillir les informations pour l’instant», a répondu Mme Dallaire. 

Commentaires

17 novembre 2019

Dany Goulet

Just l hiver passé a Rouyn-noranda il a dû plus d une dizaine de fuites de gaz nécessitant des interventions d urgence des fermetures de routes des évacuations .. Et ce ne sont que de petit conduits de gaz, imaginé cet gros conduit qui pourait meme être utilisé a tout momment pour d autres produits comme du pétrole brut .. ce sont nos petits enfants qui serons prit avec çà...

18 novembre 2019

Hélène Lavoie

Nous n'avons pas le temps d 'être diviser il faut ce concerter et dire NON c'est simple ces grandes pétrolières exagère nous en avons raz le bol de ces projets destructeur.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média