Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

18 novembre 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

D’autres délais dans le dossier de Mathieu Desgagné

Accident mortel de Granada

Accident Granada Mathieu Desgagne

©Archives - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le 9 août 2017, Mathieu Desgagné a percuté les adolescentes Camille Lacombe et Shana Rochon. Il fait face à deux chefs d’accusation de négligence criminelle ayant causé la mort et de deux autres chefs de conduite dangereuse ayant causé la mort.

Mathieu Desgagné, qui serait responsable de la mort de deux adolescentes lors d’un accident de la route survenu en août 2017 à Granada, était de retour au Palais de justice de Rouyn-Noranda le 18 novembre 2019. Son dossier a été reporté au 9 décembre.

L’avocat de la défense, Me Merlin Voghel, a indiqué que de nouvelles preuves avait été reçues les 23 juillet et 7 septembre 2019. «Après l’enquête préliminaire, plusieurs éléments de preuves étaient manquantes. Nous avons demandé 18 éléments supplémentaires qui n’avaient pas été communiqués et qui étaient pertinents à la défense», a-t-il évoqué.

Le 8 novembre, Me Voghel a reçu des éléments supplémentaires. «Il y a un refus total de divulgation de certaines preuves. Dans ce contexte, nous allons faire des requêtes en divulgation de la preuve, ce qui causera assurément des délais. Je crois que certains débats auraient pu être évités», a-t-il mentionné.

La défense avait demandé une conférence de gestion en vue de discuter de la divulgation de preuves et d’autres éléments. La poursuite a cependant refusé cette demande, la jugeant trop prématurée.

La juge Marie-Claude Bélanger a demandé au ministère public de s’assurer que quelqu’un prenne charge de ce dossier en l’absence de la procureure assignée, Me Mélanie Gagné.

Enquête préliminaire

Rappelons qu’à la suite d'une enquête préliminaire qui aura duré près de trois jours en septembre 2019, le juge Thierry Potvin avait décidé que Mathieu Desgagné devrait subir un procès.

Une douzaine de témoins devaient être entendus lors des audiences, qui se sont déroulées du 24 au 26 septembre au Palais de justice de Rouyn-Noranda. Comme à chaque fois, lors d'une enquête préliminaire, une ordonnance de non-publication empêche le dévoilement du contenu des témoignages afin de protéger les droits de l’accusé à un procès juste et équitable.

Rappelons que l’homme de 23 ans fait face à deux chefs d’accusation de négligence criminelle ayant causé la mort et de deux autres chefs de conduite dangereuse ayant causé la mort.

S'il devait être reconnu coupable, Desgagné pourrait être passible de la prison à perpétuité.

Notons que l’accusé a été acquitté du dossier de voies de fait.

Accident mortel

Les faits remontent au 9 août 2017. Vers 16h30, les policiers avaient reçu l’appel de l’accusé, en état de choc, qui venait de percuter quelqu’un ou quelque chose.

Selon les informations préliminaires, Mathieu Desgagné n’aurait jamais aperçu les adolescentes Camille Lacombe et Shana Rochon. Une de celles-ci est morte sur le coup, alors que la seconde est décédée dans l’avion-ambulance qui la menait à Montréal.

La Sûreté du Québec avait indiqué, à ce moment, que l’alcool et la vitesse n’étaient pas en cause et qu’il ne s’agissait pas d’un délit de fuite, puisque l’accusé était demeuré sur les lieux.

Les policiers avaient arrêté l’homme le 12 septembre 2017 et l’avaient interrogé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média